L’ALGÉRIE SE SERRERA LA CEINTURE EN 2015

L’ALGÉRIE SE SERRERA LA CEINTURE EN 2015

420
0
PARTAGER

 

L’Algérie dont toute l’économie dépend des recettes de la vente de son pétrole à raison de 75%, se trouve parmi les pays producteurs les plus touchés, ce qui donne à cette réunion au plus niveau au palais présidentiel un air gravissime.

Aussitôt après, c’est une cascade de mesures drastiques qui vont être annoncées au peuple algérien pour le préparer à une longue période de disette car rien ne semble arrêter la chute vertigineuse des prix du brut sur les places internationales et dont certains spécialistes lui prédisent sans sourciller de friser les 30 dollars le baril sous peu.

Parmi les principales prises pour ne pas toucher au stock du panier de devises, l’interdiction faite faite aux algériens d’importer de l’étranger pendant l’année prochaine et de limiter leurs voyages au strict minimum. L’état, qui songe enfin à diversifier ses revenus pour ne plus dépendre des hydrocarbures à moyen terme, s’est imposé une révision de sa loi de finances déjà voté au parlement pour adopter un budget d’austérité dont la mesure phare restera le gel des recrutements dans la fonction public et le report de tous les projets non prioritaires comme le développement des lignes de chemins de fer et le tramway. par contre , les autres projets sociaux comme ceux du logement resteront inchangés jusqu’à nouvel ordre.De même, les subventions aux produits de première nécessité seront maintenues en l’état pour éviter tout désordre. En attendant que la situation s’améliore, l’Algérie, qui peut toujours compter sur ses économies de l’ordre de 200 milliards de dollars pour parer à un étranglement de son économie, ce budget d’austérité impose à tous les ministères et établissements publics de regarder à la dépense et de fonctionner sur un train de vie revu à la baisse.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com —————————-

 

Commentaires