PARTAGER

L’Allemagne veut faire pression sur le Maroc en s’attaquant au porte-monnaie. Le gouvernement allemand vient de menacer le Royaume de suspension des aides s’il ne coopérait pas dans le rapatriement des Marocains qui se sont vu refuser le statut de réfugié politique.

Ces aides ne seront plus versées à certains pays, en particulier le Maroc et l’Algérie, dont les ressortissants sont entrés sur le territoire allemand en se faisant passer pour des réfugiés syriens, affirme le journal Akhbar Al Yaoum.

« Ces pays reçoivent des aides économiques de la part de l’Allemagne, mais en retour il refusent de coopérer concernant ce problème. Cela est inacceptable, a déclaré le vice-chancelier Sigmar Gabriel faisant référence à l’Algérie et le Maroc.

Ce durcissement de ton de la part des autorités allemandes survient après les violences qu’a connues la ville de Cologne le soir de Noël où plusieurs centaines de personnes, en majorité des réfugiés, auraient agressé des femmes, agressions qui seraient allées parfois jusqu’au viol. Une enquête de police a révélé que 40% des ces agresseurs étaient originaires du Maroc. Plus malheureux encore, ils avaient demandé le statut de réfugié politique.

Il y a quelques jours, le gouvernement allemand a annoncé la mise en place de centres de rétention dédiés aux Marocains et aux Algériens dans le but de les rapatrier plus rapidement vers leur pays d’origine.

Commentaires