PARTAGER

Un policier brésilien a avoué être l’auteur de l’assassinat de l’ambassadeur de Grèce au Brésil, ont annoncé ce vendredi les autorités brésiliennes, confirmant une information donnée par la chaîne de télévision Globo TV. D’après cette dernière, le policier, Sergio Moreira, a avoué avoir tué l’ambassadeur lundi soir au domicile du diplomate.

L’ambassadeur grec au Brésil Kyriakos Amiridis a été assassiné lundi dans le nord de Rio lors d’un « crime passionnel », planifié par son épouse et son amant, un policier militaire, qui en a été l’exécuteur, a affirmé la police ce vendredi.

Françoise Amiridis, l’épouse d’origine brésilienne âgée de 40 ans, et son amant de 29 ans, ont été arrêtés pour le meurtre de l’ambassadeur de 59 ans, a précisé lors d’une conférence de presse le commissaire Evaristo Ponte. Les amants sont soupçonnés d’avoir planifié le meurtre, commis à l’arme blanche, ont précisé les enquêteurs. Un troisième suspect, un cousin du policier, a également été arrêté. Il est accusé d’avoir fait le guet et aidé à transporter le corps de Kyriakos Amiridis.

La disparition de l’ambassadeur grec, qui était âgé de 59 ans, avait été signalée mercredi aux autorités par son épouse, Françoise. Elle disait ne plus avoir de nouvelles de lui depuis lundi soir.Le corps calciné du diplomate a été découvert jeudi soir dans une voiture stationnée sous un pont autoroutier de Rio.

Ancien consul général de Grèce à Rio entre 2001 et 2004, Amiridis avait par la suite été ambassadeur en Libye avant d’être nommé en poste au Brésil au début de l’année.

Commentaires