L’aménagement de la Lagune de Marchica appelle une approche fondée sur de...

L’aménagement de la Lagune de Marchica appelle une approche fondée sur de nouveaux outils de bonne gouvernance (M. Zarou)

344
0
PARTAGER

M. Zarou, qui s’exprimait lors d’une rencontre d’information sur ce projet  jeudi à Nador, a souligné que l’agence veillera, conformément aux directives  royales et des missions qui lui sont dévolues, à la mise en œuvre de programme  de développement à forte portée écologique dans le respect des principes du  développement durable.  

L’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica s’érige  désormais en interlocuteur unique pour l’ensemble des acteurs et partenaires,  a-t-il dit, ajoutant qu’elle contribuera à travers des partenariats et la  recherche de financements à l’amélioration des conditions socio-économiques de  la population de la région.

Dans cette optique, l’agence est soucieuse de réaliser les travaux de  développement de ce site de grande valeur environnementale et socio-économique,  selon les normes de qualité les plus élevées en matière de conception, de mise  en œuvre et de gestion, a ajouté M. Zarou.

Pour M. Zarou, ce mégaprojet, qui constituera une véritable locomotive de  développement dans le Royaume, revêt une importance cruciale d’autant plus  qu’il  s’inscrit dans le sillage des grands chantiers ouverts au Royaume au  cours de cette dernière décennie, tels que le projet d’aménagement de la vallée  de Bouregreg et Tanger Med. 

Le plan d’aménagement spécial demeure, a-t-il fait observer, l’un des  mécanismes légaux dont dispose l’Agence pour venir à bout de ces difficultés,  ajoutant que ce plan est en cours d’élaboration pour être soumis à promulgation  dans les plus brefs délais.

M. Zarou qui a rappelé que ce chantier d’envergure prévoit la création de
80.000 emplois, s’est attardé sur les missions de l’agence, ses champs et
périmètres d’intervention et sa stratégie favorisant un développement
territorial répondant aux principes du développement durable et respectueux de
l’environnement.

Pour sa part, le gouverneur de la province de Nador, M. El Akel Bentouhami a indiqué que le programme d’aménagement du site de Marchica constitue, de part ses dimensions sociales, économiques et écologiques, un projet pilote à l’échelle nationale mais aussi au niveau de la région euro-méditerranéenne.

Ce programme génèrera à terme 80.000 postes d’emploi, soit 18 pc de la population de la province de Nador (505.000 habitants). Il nécessite, a-t-il relevé, la mise en place d’une stratégie de gestion basée sur l’approche participative et les principes de bonne gouvernance, a souligné M. Bentouhami, qualifiant la création de l’Agence pour l’aménagement de la lagune  de choix stratégique en faveur du développement durable.

Il s’agit d’un chantier gigantesque susceptible de transformer la région
en pôle économique et touristique attractif, a estimé le gouverneur.

Les participants à cette rencontre, dont des parlementaires, des élus
locaux et des acteurs associatifs et médiatiques, ont participé à des débats sur divers aspects du projet et du processus de mise en œuvre du programme.

Devant être mis en oeuvre sur plusieurs tranches sur la période 2009-2025, ce programme ambitionne de faire de Marchica, deuxième plus grande lagune du bassin méditerranéen, une destination touristique propre.

Le projet, dont la première tranche a été lancée l’été dernier, prévoit
l’aménagement de sept cités situées sur les rives de la lagune, qui s’étend sur un arc côtier de 25 km, fermé par un cordon lagunaire.

Ce programme de grande envergure porte sur l’aménagement et la viabilisation des cités de la corniche de Nador, du golfe de Nador, de la presqu’île d’Atalayoune, de la cité de la plaine, de la station balnéaire de Kariat Arkmane, du port des deux mers et de l’hôtel de la lagune.

Commentaires