Lancement des négociations en vue d’un accord Maroc-UE

Lancement des négociations en vue d’un accord Maroc-UE

358
0
PARTAGER

C’est ce qu’a annoncé, vendredi à Rabat, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

« Cet accord, qui devra assurer une plus grande intégration de l’économie marocaine dans le marché unique européen, contribuera à l’approfondissement de nos relations dans l’intérêt de nos citoyens, nos peuples et nos sociétés », a affirmé M. Barroso lors d’une conférence de presse conjointe avec le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.

« Nous serons tous des bénéficiaires de ce nouveau cadre plus dynamique et plus concurrentiel qui donnera un meilleur accès au marché de part et d’autre, améliorera l’environnement des affaires afin qu’il devient plus prévisible et plus stable et jeta les bases d’un futur espace économique commun entre l’Europe et le Maroc », a-t-il ajouté.

L’objectif principal de l’ALECA est de faciliter l’intégration progressive de l’économie marocaine dans le marché intérieur de l’UE. L’ALECA, qui fera partie intégrante de l’Accord d’association Maroc-UE, couvrira une gamme complète de domaines réglementaires d’intérêt commun, tels que la facilitation des échanges, les obstacles techniques au commerce, mesures sanitaires et phytosanitaires, la protection des investissements, les marchés publics et la politique de concurrence.

A court et moyen termes, l’ALECA devrait identifier les priorités en vue de l’alignement réglementaire avec l’acquis communautaire sur la base d’intérêts mutuels et devrait également comprendre des dispositions dynamiques ouvrant la voie à un rapprochement réglementaire supplémentaire à plus long terme.

La Commission européenne avait annoncé fin novembre dernier que les négociations Maroc-UE sur un accord de libre-échange complet et approfondi seront lancées prochainement, et ce après que +l’exercice de délimitation visant à mesurer la portée et le niveau d’ambition d’une future zone de libre-échange avec le Maroc ait été mené à bonne fin+.

Elle avait également fait savoir que les conclusions de l’exercice de délimitation ont révélé que le Maroc était prêt à négocier un accord pour l’établissement d’une zone de libre-échange approfondi et complet.

Cet avis a été confirmé le 23 du même mois par le Comité de la politique commerciale, qui est un groupe de haut niveau désigné par le Conseil en vertu des traités pour assister la Commission européenne dans la négociation d’accords avec des pays tiers ou des organisations internationales.

Le Conseil européen avait autorisé en décembre 2011, l’ouverture de négociations sur un accord de libre-échange approfondi et complet avec le Maroc, l’Egypte, la Jordanie et la Tunisie et adopté des directives de négociation dans ce sens. Il a précisé toutefois que les négociations ne seraient lancées qu’après consultation du Comité de la politique commerciale, sur la base d’un rapport de la Commission européenne.

A travers la mise en place de zones de libre-échange avec les pays partenaires du sud de la méditerranée, l’UE ambitionne de revaloriser les accords de coopération euro-méditerranéens afin d’améliorer l’accès au marché et stimuler les réformes économiques dans ces pays.

 

 

 

Actu-maroc.com

Commentaires