Maison A la une L’ancien ministre de la culture Français: « Trump, président de merde »

L’ancien ministre de la culture Français: « Trump, président de merde »

689
0
PARTAGER

L’ancien ministre de la culture de François Mitterrand assume ses propos outranciers sur le président des Etats-Unis.

En écoutant la radio, samedi matin, qui revenait sur la sortie de Donald Trump évoquant – pour parler de l’immigration – des «pays de merde», Jack Lang est sorti de ses gonds. «#Trump President De Merde», a aussitôt tweeté l’actuel directeur de l’Institut du monde arabe (IMA), âgé de 78 ans. «C’est bien moi qui ai fait ça, avec mes pouces», explique-t-il au Parisien, visiblement pas mécontent de ce «cri du cœur».

«Il m’arrive comme tout le monde de dire merde, mais ce genre de tournures n’est pas trop dans mes habitudes», décrypte l’ancien ministre de la Culture, qui assistait samedi soir aux 30 ans du théâtre de la Colline à Paris (XXe), créé lorsqu’il était rue de Valois.

Cette présidence… «comme un canular»

«J’ai fait comme dans les manuels de stratégie : retourner son arme contre lui, c’est à dire les injures sur Twitter. Dans les gencives !», sourit Lang, qui «persiste et signe» : «Oui, c’est un type odieux qui vomit sur les Haïtiens après avoir déversé sa bile et ses mensonges sur les Africains. J’en ai ras-le-bol de l’entendre insulter, humilier des pays et des peuples que j’aime et qui souffrent déjà de tant de maux : pauvreté, violence, catastrophes climatiques. Ils n’ont pas besoin qu’on vienne en plus leur cracher dessus. Ce qu’il m’inspire n’est pas nouveau mais là c’est trop. Cet homme est un xénophobe et un raciste maladif. ll m’écoeure.»

L’ex-ministre de François Mitterrand, qui a reçu ce samedi une «avalanche» de messages de félicitations sur ses comptes Twitter, Facebook, se verrait bien former une sorte de chaîne de protection et de bienveillance contre les outrances trumpiennes. «J’ai envie qu’on dise dans le monde entier «président de merde», comme un cri de ralliement», ose-t-il. Jack Lang se dit également peiné pour les Etats-Unis, qui ont mis à leur tête l’homme d’affaires et star de la téléréalité. «C’est indigne de l’Amérique, grand pays de liberté à la fabuleuse histoire. Ca me fait mal au coeur pour ce peuple extraordinaire», soupire-t-il, avant de louer la diplomatie à double tranchant d’Emmanuel Macron à l’égard de son homologue américain.

«Sur beaucoup de dossier comme le Moyen-Orient, les Etats-Unis sont hors-jeu. L’Europe peut être la solution», veut croire le socialiste, qui prépare pour bientôt une exposition sur le canal de Suez à l’IMA. En vieil observateur des choses du monde, Lang confesse : «quand j’observe ce qui se passe à la Maison Blanche, je me dis parfois que c’est surréaliste. Comme un canular…»

Source : LEPARISIEN

Commentaires