L’AQMI recrute ses membres parmi les éléments du Polisario

L’AQMI recrute ses membres parmi les éléments du Polisario

319
0
PARTAGER

S’exprimant lors d’une récente rencontre initiée par le think tank « Stockholm Free World Forum » (SFWF), Norell a souligné qu’AQMI, qui recrute ses membres parmi les éléments du Polisario dans les camps de Tindouf collabore avec d’autres groupes terroristes, comme les Chebab.

L’AQMI a recruté récemment un haut responsable du Polisario pour perpétrer des attentats au nom de groupe dans certains pays, dont le Niger, a fait savoir Norell, conseiller auprès de la Fondation européenne pour la démocratie, basée à Bruxelles. Ce groupe finance ses opérations via l’enlèvement de ressortissants occidentaux et le trafic de drogue dans le cadre d’une équation combinant des crimes ordinaires et des motifs idéologiques et religieux, a indiqué Norell, qui est également conseiller à l’Institute For Foreign Policy de Washington.

Evoquant la décision de la Suède d’envoyer 250 soldats au Mali, l’expert en terrorisme a rappelé que le pays scandinave a toujours été actif dans les opérations de maintien de la paix, ajoutant que les troupes suédoises assureront des opérations logistiques et la surveillance aérienne. Même si la France est intervenue militairement au Mali l’année dernière, elle n’a pas réussi à anéantir les groupes terroristes islamistes qui sévissent dans le nord et l’est de ce pays, a affirmé Norell, ajoutant que ces groupes sont bien armés et collaborent entre eux.

AQMI constitue une grande source de préoccupation pour les pays de la région du Sahel, a-t-il dit, notant que cette région constitue un refuge pour divers groupes terroristes et criminels qui sont actifs dans les trafics de drogue et d’êtres humains. Les groupes terroristes veulent semer l’instabilité dans les pays de la région pour faire triompher leur idéologie, a poursuivi l’expert suédois

Actu-maroc.com

Commentaires