PARTAGER

En confiant son pays à son fils Mohammed Ben Salmane, nommé prince héritier avec des ambitions réformistes à plusieurs niveaux, le roi Salmane d’Arabie Saoudite, semble avoir voulu tourner définitivement la page de ses prédécesseurs et rompre avec plusieurs traditions et méthodes de gestion du passé.

Le séisme qui vient de s’y produire avec les arrestations de princes, de ministres et de figures flamboyantes du capitalisme mondial qui ont largement profité des largesses des familles régnantes dans ce qui s’apparente à une vaste opération « mains propres » destinée à la consommation intérieure, montre à souhait que ce pays, en pleine mutation avec la crise des revenus du pétrole, est appelé à vivre des bouleversements profonds.

Le pays, qui a vécu des dizaines d’années durant, dans le faste et la générosité de l’état providence, cherche à changer son image, en même temps que sa diplomatie, sans parler de son modèle de développement qui ne répond plus aux nouvelles orientations stratégiques introduites par le roi Salmane et son fils, Mohammed, qui, tous deux, ont fixé un nouveau cap politique, économique et sociétal.

Reste à savoir où ils s’arrêteront et si la vitesse à laquelle sont menées ces réformes, ne risque pas de désorienter une population attachée aux traditions et à un conservatisme bien ancrée. La révolution en cours et qui n’épargne aucun secteur pourrait avoir un prix difficile à assumer par la suite.

L’Arabie Saoudite se trouve à un carrefour vital de son histoire.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Tags: actualités marocaines, news, scoop, infos, maroc, Arabaie Saoudite, Le Roi Salmane, arrestations,

Commentaires