PARTAGER

C’est ce dimanche que s’ouvrira à Ryad en arabie Saoudite, un sommet pas comme les autres en présence de plusieurs chefs d’états arabes et islamiques et comme invité spécial, le président amricain, Donald Trump, qui effectue à partir d’aujourd’hui sa première visite à l’étranger.

Officiellement, les saoudiens ont pris l’initiative de ce sommet pour renforcer la lutte mondiale contre le terrorisme et l’extrémisme, mais derrière cette façade , se cache la double volonté de faire un cadeau au président iranien dans sa croisade anti-iranienne, puisque Téhéran est exclu de ce sommet, et pour montrer qu’elle reste l’alliée incontournable et principale de Washington dans la région pour continuer à mener sa lutte sans merci au terrorisme tout en constituant un rempart contre l’expansionnisme chiite de l’Iran comme c’est le cas actuellement au Yemen où les séoudiens sont à la tête d’une coalition arabe contre les rebelles houtis soutenus par Téhéran.Cette initiative saoudienne a également pour objectif de réunir le maximum d’états pour montrer sa puissance diplomatique et montrer les services qu’elle peut rendre au président américain en lui offrant une tribune exceptionnelle et facile pour sa première sortie internationale, alors que Donald Trump n’a encore montré aucun empressement encore pour résoudre leconflit israelo palestinien mais bien plus grave encore, puisqu’il menace toujours de transférer son ambassade de tel-aviv à Al qods sans la crainte de conduire à une explosion dans la région.

Commentaires