L’artiste et dissident Ai Weiwei au Jeu de Paume à Paris

L’artiste et dissident Ai Weiwei au Jeu de Paume à Paris

308
0
PARTAGER

Sur les vidéos, Ai Weiwei porte la barbe et le crâne rasé où apparaissent des cicatrices. Intervention chirurgicale après un passage à tabac en 2009 pour avoir réclamé aux autorités chinoises une liste officielle des morts et des disparus après le tremblement de terre dans le Sichuan.

Le musée du Jeu de paume a choisi de montrer le travail photographique de cet artiste protéiforme, à la fois architecte, sculpteur, artiste conceptuel et activiste politique. Depuis 2005 il poste sur son blog -aujourd’hui interdit- ou sur son compte twitter des photos qui témoignent du capitalisme anarchique qui bouleverse la Chine et des contradictions de son apparente modernité.

Ai Weiwei est rentré dans son pays en 1993, après avoir passé dix ans à New York et pris plus de 10000 photos, formant un journal de bord américain qui se transformera, à son retour, en documentaire d’une Chine en pleine transformation.

A noter son «étude de perspective», série composée de 27 tirages, le bras gauche tendu en avant, le majeur dressé sur fond de monuments les plus connus du monde, de la place Tienanmen à la tour Eiffel. Une exposition en forme de manifeste pour le droit absolu à la liberté d’expression

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires