L’artiste peintre Abdelaziz Boussoussa : une quête constante des valeurs universelles communes

L’artiste peintre Abdelaziz Boussoussa : une quête constante des valeurs universelles communes

181
0
PARTAGER

C’est ce que fait transparaitre en substance l’exposition de l’artiste, dont le vernissage s’est déroulé jeudi au théâtre national Mohammed V sous le signe « bonheur des couleurs ».

Pour M. Boussoussa, « la vocation de l’artiste ne se réduit guère à un travail d’observation ou de contemplation, mais celui-ci a l’obligation de révéler son point de vue à propos des valeurs universelles et sa manière de les voir et de les concevoir ».

L’usage qu’il fait des couleurs reflète justement ces questionnements et les axes de réflexion qu’il soulève constamment : c’est ainsi que le bleu renvoie à la spiritualité et à la méditation et le rouge au matérialisme, alors que le jaune illumine l’espace restant de la toile.

« Les couleurs sont mis au service de la réflexion autant que de l’objet de l’oeuvre, et c’est à travers elles que l’artiste se découvre face au public », estime Boussoussa, sans omettre de mettre en avant l’importance de maitriser les aspects esthétiques du choix des couleurs.

Aux yeux de l’artiste, « il n’est pas aisé pour l’art, dans toutes ses expressions, de combler entièrement le sujet combien vaste des valeurs », bien que le message de tout artiste consiste, d’abord, à développer un questionnement constant par rapport aux valeurs afin d’en transmettre sa conception au public.

Abdelaziz Boussoussa est né dans la ville d’Ouazzane, en 1969. Séduit par le dessin, auquel il s’est consacré dès les années 90, il aborde le graphite, le pastel et l’aquarelle, avant de s’orienter, d’une façon moderne, à l’acrylique et la peinture à l’huile, à partir de 2004.

 

 

 

Commentaires