PARTAGER

Actuellement, la peinture pour les artistes plasticiens marocains est un champ d’expérimentation ouvert à toutes sortes d’investigation. Chacune des expositions de Naima Aboulazhar, Soufiane Bougrine et Abdelaziz Lourhraz offre à la contemplation du public de profonds changements plastiques. Ces trois générations qui appartiennent à l’expressionisme abstrait nous invitent, du 1er au 15 janvier 2017 à la Maison de Cantabrie à Madrid « Casa de Cantabrias », à un voyage de formes, de couleurs, de signes et de symboles. « Voyage artistique à travers trois générations » est le thème de l’exposition organisée par l’Ambassade du Maroc en Espagne.

Soufianne Bougrine considère l’acte pictural comme une magie qui donne sens à sa fascination pour la couleur bleu. Naima Aboulazhar, épouse de Tizniti, artiste autodidacte, est en quête d’un style épuré. La réduction de l’objet, notamment les chevaux, au minimum, aux formes purs, la conduit à l’abstraction ; ne subsistent plus alors que des masses de couleurs, qui apparaissent comme le choc grondant de plusieurs mondes.

Pour Abdelaziz Lourhraz, l’œuvre a une dimension allégorique et fantastique. Le tableau devient la transposition picturale d’un système complexe de tensions spirituelles qui, pour l’artiste peintre, sont à la base de l’univers. A. Lourhraz poursuit actuellement une démarche d’épuration des impressions ressenties dans la nature : son amour pour les fleurs lui inspire une harmonie  artistique et philosophique, entre la conscience et le corps. Le peintre cherche à éliminer l’élément esthétique extérieur pour ne retenir que le moment d’intériorité. Il entre ainsi profondément en action en se mêlant psychiquement et esthétiquement à la matière qu’il manipule. Il se doit de mettre en œuvre les secrets qu’il porte en lui.

Avec cette exposition « « Voyage artistique à travers trois générations », l’art pictural transgresse les frontières et invite les visiteurs à découvrir un nouveau langage des signes, une peinture marocaine ludique aux formes vibratoires et colorées, rythmées selon un rituel musical très propre à chaque artiste, et regroupées selon des codes plastiques signifiants, complexes et mystérieux.

ZOHRA MAKACH

Enseignant-Chercheur en Etudes Théâtrales

et Arts du Spectacle

Université Ibn Zohr

Agadir Maroc

Commentaires