L’artiste peintre marocain Khalid El Bekay expose ses nouvelles créations à Barcelone

L’artiste peintre marocain Khalid El Bekay expose ses nouvelles créations à Barcelone

194
0
PARTAGER

L’exposition, sous l’appellation de « Terre » et qui se poursuivra jusqu’au 1er juin, donne à voir et à apprécier une nouvelle collection des travaux réalisés par ce jeune artiste marocain, rendu célèbre grâce à son immense talent et à son professionnalisme hors pair.

Connu pour ses oeuvres où la tasse de café, la théière ou encore les légumes grand format occupe une place de choix, Khalid El Bekay se lance, à travers cette exposition, dans une nouvelle expérience mettant en valeur la terre et ses couleurs en tant que sources de réflexion et d’inspiration.

« Mon oeuvre est un mélange de cultures, occidentale et marocaine. Mes travaux sont le fruit de mon dialogue avec la terre », a confié à la MAP l’artiste marocain, qui emploie avec une rare finesse la technique du collage sur bois, sans utiliser d’instruments tranchants.

Les oeuvres exposées par El Bekay, « artiste à la trajectoire intense et brillante » marquent un « tournant décisif dans son parcours », selon Raquel Medina, critique d’art catalane.

« De la représentation des fruits, il a évolué vers une épuration très réfléchie dans laquelle la terre elle-même, contemplée à vol d’oiseau et évoquant les formes géométriques des champs de culture, devient un élément thématique central », a précisé Medina lors de la présentation de l’oeuvre de l’artiste marocain.

Pour s’exprimer, l’artiste opte pour un langage basé sur la structure, l’ordre et la sobriété, qui inclut des solutions techniques inédites à travers de petites compositions géométriques immergées dans un bain de paraffine translucide.

Ces compositions sont incrustées dans le support en bois et entourées de grandes surfaces argentées, craquelées, produisant un reflet grisâtre. Dans d’autres oeuvres, avec ce même fond, l’artiste remplace le jeu géométrique des fragments verts, ocres ou rouges par des planches gravées qui s’intègrent harmonieusement à l’ensemble, enrichissant la pièce d’une valeur ajoutée inattendue.

En agissant ainsi, El Bekay prouve, encore une fois, « sa parfaite maîtrise de techniques aussi illimitées qu’originales dans le domaine du collage pictural », a souligné Medina, notant que la « recherche de l’équilibre et la simplicité constituent des composantes essentielles de cette étape si intéressante et si pertinente d’une trajectoire en progression constate, animée par l’inquiétude créative et le désir permanent de se surpasser ».

Alors que pour Josep Maria Cadena, journaliste et critique d’art catalan, les nouvelles oeuvres réalisées par l’artiste marocain sont « le résultat d’une évolution, d’une recherche constante dans le domaine de la couleur visant à exprimer des réalités intérieures ».

« Il n’a plus besoin de la cérémonie du thé, des produits du jardin ni des mosaïques. Il est allé à la recherche de l’abstraction présente dans la nature elle-même », a indiqué Cadena, saluant la « sensibilité picturale féconde et artistiquement positive » du peintre marocain.

Vivant et travaillant à Barcelone où il dispose d’un atelier dans le centre d’art contemporain Piramidon, Khalid El Bekay, né en 1966 à Casablanca, est considéré comme l’un des peintres marocains les plus talentueux.

En 1990, il avait obtenu son diplôme à l’Institut supérieur des Beaux-Arts de Tétouan. Peu de temps après, il s’installe à Barcelone où il soutient en 1995 une licence en Beaux-arts, section gravure.

Encensé par les critiques d’art aussi bien en Catalogne qu’au Maroc, ses oeuvres sont souvent empreintes de formes simples alliant avec excellence « authenticité et modernité » et « Occident et Orient ».

 

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires