L’attentat de Marrakech jette son ombre sur les célébrations de la fête...

L’attentat de Marrakech jette son ombre sur les célébrations de la fête du travail à Rabat

89
0
PARTAGER

Les représentants des centrales syndicales ont souligné lors de plusieurs meetings à travers la capitale que l’attentat de Marrakech ne pourra nullement dissuader le Maroc à poursuivre les réformes globales en cours dans le Royaume, appelant la classe laborieuse et l’ensemble des citoyens à la mobilisation pour faire face à toute tentative visant à porter atteinte aux acquis réalisés par le Maroc dans les différents domaines.

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), Hamid Chabat, a indiqué que cet acte terroriste, criminel et lâche qui a été perpétré contre des innocents civils marocains et étrangers vise à porter atteinte à la stabilité qui règne au Maroc, réaffirmant la mobilisation de tout le peuple marocain derrière SM le Roi Mohammed VI, pour démontrer aux ennemis du Maroc que rien ne freinera le processus de démocratisation et de renforcement des libertés, et l’élan de développement que le Royaume connaît dans divers domaines.

Pour sa part, le secrétaire général de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), Mohamed Yatim, a indiqué dans une allocution lue en son nom que cet acte criminel vise à porter atteinte au choix du peuple marocain pour la réforme générale, notant que la meilleure réponse aux auteurs de cette agression demeure la poursuite du processus de reformes audacieuses annoncées par SM le Roi en toute sagesse et clairvoyance.

De son côté, le secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT), Abderrahman Azzouzi s’est dit profondément attristé par cet acte terroriste, perpétré contre des innocents civils et qui vise à entraver le processus de changement enclenché par le Royaume, soulignant que les Marocains restent vigilants et déterminés à faire face à toute atteinte à la sécurité du pays et à sa marche vers la réforme.

Le secrétaire local de la CDT à Rabat, Mustapha Chtatbi, a indiqué, quant à lui, que la célébration cette année de la fête du travail intervient au lendemain de l’attentat de Marrakech, soulignant que la CDT condamne cet acte criminel « lâche » et cette tentative désespérée de faire freiner l’élan de changement et le processus d’édification de l’Etat démocratique dans lequel s’est engagé le Maroc.

La secrétaire générale de l’Union régionale, Khadija Ghamiri, a appelé à ce propos à diligenter une enquête transparente et à punir les auteurs de cet acte ignoble, relevant que cet agression ne doit pas servir de prétexte pour freiner l’élan du mouvement démocratique et social au Maroc et l’action des défenseurs des droits de l’Homme et des travailleurs.

L’attentat criminel perpétré, jeudi, dans un café de la Place Jamaa El Fna à Marrakech, a fait 16 morts et 25 blessés.

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires