L’AUTRE MINISTRE DU GOUVERNEMENT QUI NE PARLE PAS L’ARABE

L’AUTRE MINISTRE DU GOUVERNEMENT QUI NE PARLE PAS L’ARABE

767
0
PARTAGER

Après l’affaire du ministre stagiaire Mamoun Bouhdoud qui ignore tout de la langue officielle du pays pour accomplir et expliquer sa
mission, les marocains découvrent aujourd’hui avec stupéfaction qu’ils ont un ministre de l’éducation nationale qui ne parle pas la langue arabe, comble du paradoxe, une langue dont il a la charge de sa protection et son rayonnement. Comble du paradoxe mais également du ridicule pour un gouvernement dirigé par des islamistes.

Il s’agit, pour le nommer, de Rachid Benmokhtar, très discret
jusque-là, et dont on vient de découvrir cette grave lacune, à la
faveur d’une interview avec la chaîne de télévision française « France 24″ au cours de laquelle il a humblement fait l’aveu de ne pas maîtriser la langue dans laquelle il est censé travailler et
communiquer avec les enseignants relevant de sa tutelle. Ce cas
particulier et cette situation des plus étonnants prêteraient à
sourire si ce n’était une question sensible à l’heure du débat sur la
réforme du système éducatif dont le ministre est partie prenante.
Technocrate parachuté au sein de l’actuel gouvernement, francophone et francophile convaincu, a déjà été par le passé, chose encore plus incroyable, ministre en charge de ce même secteur avant d’être nommé à la tête de l’université                 « Al Akhawayn ». Probablement très occupé, Rachid Benmokhtar, n’a jamais eu le temps de combler cette lacune qui lui vaut d’être éclaboussé aujourd’hui avec fracas.

Par Jalil Nouri

Commentaires