L’avion des douaniers repère une embarcation de migrants et fait une très...

L’avion des douaniers repère une embarcation de migrants et fait une très étrange découverte

481
0
PARTAGER

Le major Pompinet, capitaine de la vedette, est encore tout chamboulé par la surprise. Alors que le Cessna C406 des douaniers les guidait sur la zone en volant en cercle autour d’un endroit bien précis de la Méditerranée, à environ une cinquantaine de kilomètres au sud de la presqu’île de Gien, le gradé pensait bien tomber sur une embarcation pleine de migrants clandestins en provenance d’Afrique et il anticipait déjà les problèmes que la brigade allait devoir surmonter en les prenant en charge. Pendant quelques secondes, il avait été toutefois étonné de voir des réfugiés aussi loin au nord alors qu’habituellement ils sont plus nombreux, plus au sud, vers les côtes italiennes. Mais la plus grande surprise fut lorsqu’il aborda l’embarcation pleine à ras bord et que ses occupants se firent connaître. Ils étaient tous des retraités français, en situation précaire avec le minimum vieillesse, qui avaient décidé de se faire passer pour des demandeurs d’asile en s’échouant en France. Ils avaient jeté leurs passeports et leurs cartes d’identité à la mer et avaient embarqué dans ce grand canot afin de se faire passer pour des étrangers, abordant les côtes de France. Interloqué, le major leur a demandé les raisons qui les avaient poussés à agir de la sorte. Ils ont répondu qu’ils voulaient eux-aussi bénéficier d’un droit au logement en appartement et non plus d’une chambre en hospice, ils voulaient aussi le forfait gratuit eau-gaz-électricité, les soins médicaux et dentaires remboursés à 100%, une mutuelle gratuite, un pécule vacances pour l’aller et retour dans le pays d’origine, un abonnement téléphone, portable, télé et internet gratuit pour prendre des nouvelles de la famille restée au pays.

C’est le ministre de l’Intérieur, lui-même qui les a accueillis lorsqu’ils ont été remorqués jusqu’au port de Toulon. Très en colère, Bernard Cazeneuve, le ministre, les a gratifiés d’une amende salée pour leur rappeler le goût de l’eau de mer et ils se verront infliger également une augmentation du taux de leur CSG dès le mois prochain sur leur retraite. Certains ont tout de même juré qu’ils recommenceraient très bientôt. Les retraités ont été ensuite ramenés par bus vers leur maison de retraite sous bonne garde.

actu-maroc.com

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires