PARTAGER

Plus que deux jours avant le début officiel de la trente et unième édition de la Coupe d’Afrique des Nations qui doit se dérouler au Gabon avec la participation d’une sélection marocaine qui souffre de plusieurs handicaps néfastes pour le moral.

Le coup le plus dur est venu de l’absence pour blessures de plusieurs-clés qui auraient pu assurer d’emblée une qualification pour le second tour que les joueurs n’atteindront pas si l’on en juge par les pronostics défavorables avant les matchs.

Après un  stage de préparation à oublier, c’est une délégation démoralisée qui s’apprête à affronter au Gabon des conditions hostiles qui réduisent à néant tous les espoirs des marocains. Il est important de souligner que cette équipe est déjà mal lotie en figurant dans un groupe très relevée dans la phase éliminatoire du premier tour, avec le retour assuré et anticipé au pays en cas de perte lors d’un seul match.

Déstabilisée par avance en attaque avec les absences précités, l’équipe nationale souffrira surtout du manque de cogésion impossible à trouver, les joueurs, pour la plupart issus des championnats étrangers, n’ayant pas l’habitude de jouer ensemble, ni dans de telles conditions climatiques.. Sans vouloir insulter l’avenir, il faudra attendre le premier match, lundi prochain, à 19 heures locales contre la République Démocratique du Congo, pour infirmer ou confirmer les craintes d’une élimination annoncée avant l’heure.

Commentaires