PARTAGER
On ne l’écrira jamais assez et on ne le dira jamais assez non plus, c’est une équipe nationale de football métamorphosée qui a tétanisé son homologue gabonaise dans la course à la qualification au prochain Mondial pour lui infliger une lourde défaite par 3 à 0 devant un public rassasié du plaisir de retrouver son équipe nationale comme celles d’antan qui avait fait les beaux jours du football marocain. Un vrai plaisir à voir qui remet du heaume au cœur et rassure sur l’avenir jusqu’au prochain match de la mort contre la Côte d’Ivoire le 11 novembre à Abidjan à partir de 17h30.
Tout a été dit ou presque sur cette équipe retrouvée après la prise de fonction de l’actuel coach Hervé renard qui a procédé à une refondation, rappelé des joueurs oubliés et incorporé de nouveaux éléments talentueux, non sans avoir, changé les mentalités et crée un nouvel esprit dans les vestiaires et sur le terrain de jeu.Des joueurs reconnaissent eux-mêmes avoir accepté de revenir que parce que le sélectionneur français était là.
Le président de la fédération, faouzi Lakjâa n’est pas à oublier non plus pour son rôle déterminant dans cette refondation et les derniers résultats.
Il ne reste à tout ce beau monde qu’à livrer un seul match et d’obtenir le nul pour renouer avec la coupe du monde dont le Maroc absent depuis 1998.

Commentaires