Maison A la une Le 8 mars rappelle le sort infligé à la femme d’affaires Hind...

Le 8 mars rappelle le sort infligé à la femme d’affaires Hind El Achchabi

2909
0
PARTAGER

Voilà 19 mois que la femme d’affaires Hind El Achchabi vit l’enfer du monde carcéral après sa condamnation pour un adultère inventé de toutes pièces par son ancien mari l’ambassadeur koweïtien en poste en Autriche dont elle était paradoxalement divorcée.

En ce jour de rappel des droits de la femme, ceux de Hind El Achchabi ont été bafoués pour la sauvegarde des intérêts du Koweït et de son diplomate qui a utilisé toutes formes de pressions pour se venger de son ancienne épouse en l’envoyant derrière les barreaux pour deux longues années, la séparant de ses enfants dont sa dernière fille qui venait à peine de naître. Il voulait ainsi, humilier une femme marocaine émancipée, connue pour sa réussite professionnelle et sociale, une battante évoluant dans un milieu d’hommes qu’elle a défié dans le monde des affaires et dans des secteurs tenus par la gente masculine. Femme de courage, elle continue à se battre de manière exemplaire même derrière les barreaux et qui aurait mérité de célébrer ce 8 mars à l’extérieur de cette prison de l’Arjaat et commémorer cette date comme elle avait l’habitude de le faire au milieu de ses employées.

N’oublions pas qu’elle fut militante notamment des droits de la femme en lançant le magazine féminin « ILLI » et en soutenant plusieurs associations. Aujourd’hui, les ONG nationales et internationales se sont associées pour lancer une pétition afin qu’elle retrouve sa liberté et ses enfants privés de l’affection d’une maman.

Lien de la pétition pour sa libération à signer

https://www.change.org/p/autorit%C3%A9s-marocaine-lib%C3%A9ration-imm%C3%A9diate-de-hind-el-achabi-emprisonn%C3%A9e-au-maroc-pour-adult%C3%A8re?source_location=topic_page

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

Commentaires