PARTAGER

Mauvaise nouvelle pour le Maroc. La justice sud-africaine a décidé de maintenir la saisie conservatoire du cargo du groupe OCP saisi le 1er mai dernier à Port Elisabeth.

Dans une décision rendue hier, le tribunal a décidé de renvoyer l’affaire au fond maintenant la saisie du bateau chargé de phosphates. Ainsi, la justice va analyser tous les aspects de la plainte déposée par le Polisario.

Réagissant à cette décision, l’OCP a contesté l’avis du tribunal et dénonce une décision « en contradiction totale avec le jugement de la Cour panaméenne, qui s’était déclarée incompétente sur cette même affaire ». Tout en admettant la « complexité » de l’affaire et son « caractère international », l’OCP estime que le tribunal s’arroge une compétence juridictionnelle en contradiction avec les principes fondamentaux du droit international.

L’OCP accuse par ailleurs le Polisario, qui est à l’origine de cette plainte, « d’instrumentaliser des juridictions locales à des fins politiques et médiatiques ». L’Afrique du Sud n’a sans doute pas été choisie par hasard c’est un fervent défenseur de la cause du Polisario en Afrique et dans le monde.

Le 7 juin dernier, la Cour maritime du Panama s’était déclarée incompétente suite à la demande du Polisario de saisir le bateau Ultra Innovation, transportant une cargaison de phosphate destinée au Canada. Pour la justice panaméenne, elle n’a pas vocation à statuer sur des affaires politiques internationales.

Commentaires