PARTAGER

Demandez à la première marocaine que vous rencontrez si elle connait ou a déjà expérimenté le « botox » et vous serez étonné de la rapidité de la réponse par l’affirmative.

Avec sa démocratisation et la baisse des prix de cette technique esthétique destinée à maintenir les visages féminins dans leurs traits de jeunesse et à dissiper les rides, les marocaines sont devenues de ferventes adeptes de ce qui s’est transformée en mode encouragée par l’abondance de cabinets médicaux ou paramédicaux spécialisés qui garantissent des résultats appréciables avec plus ou moins de réussite.

Dans la rue et dans les bureaux, il est de plus en plus fréquent de repérer des femmes ayant eu recours à ce produit miracle tellement les signes de son utilisation et tellement ses traces sont devenues familières sur les visages de celles qui ont opté pour ce type de soins en croyant qu’il leur garantirait une éternelle jeunesse ou du moins qu’il retarderait leur vieillesse.

L’autre revers de la médaille réside au niveau de l’abaissement de l’âge des utilisatrice du « Botox » puisque de plus en plus de jeunes filles tiennent à tenter cette expérience par fantaisie pour voir l’effet du produit sur leur apparence.

Reste le cas contraire des femmes âgées telles certaines grand-mères sur les visages desquelles le produit a des effets dévastateurs.

Commentaires