PARTAGER
L’armée américaine a annoncé samedi avoir mené une frappe aérienne en Libye, tuant le chef du groupe extrémiste dit « Etat islamique » (Daesh) dans ce pays.

« Le 13 novembre, l’armée américaine a mené une frappe aérienne en Libye contre Abou Nabil, alias Wissam Najm Abd al Zayd Zubaydi, un ressortissant irakien qui a longtemps été un militant d’Al Qaida et le plus haut responsable de l’EI en Libye », a indiqué le porte-parole du Pentagone Peter Cook dans un communiqué.

D’après Peter Cook, certains rapports suggèrent qu’il pourrait également être le porte-parole s’exprimant dans une vidéo de février 2015 montrant l’exécution de chrétiens coptes. « La mort de Nabil va affaiblir les capacités de l’EI à atteindre ses objectifs en Libye, notamment le recrutement de nouveaux membres, l’établissement de bases d’entraînement, et la planification d’attaques contre les Etats-Unis », a souligné le responsable US.

Le raid américain, considéré le premier du genre contre un leader de Daesh en Libye, a été autorisé et initié avant l’attaque terroriste qui a secoué vendredi soir plusieurs endroits à Paris.

Commentaires