PARTAGER

Le chef du gouvernement d’union libyen parrainé par l’ONU, Fayez el-Sarraj, est arrivé lundi à Alger pour discuter de l’évolution de la situation en Libye, a indiqué l’agence de presse APS.

M. Sarraj a été accueilli à l’aéroport d’Alger par le Premier ministre Abdelmalek Sellal et le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des États arabes, Abdelkader Messahel.

Selon un communiqué officiel algérien, la visite du responsable libyen s’inscrit dans le cadre de « la poursuite des efforts de l’Algérie » pour trouver une issue politique « consensuelle » à la crise libyenne.

L’Algérie, pays frontalier de la Libye, a accueilli ces derniers mois des négociations entre représentants des principaux groupes libyens pour favoriser un règlement politique.

Livrée aux milices depuis la chute du régime de Kadhafi, la Libye compte désormais trois gouvernements mais est aussi le théâtre de violents combats entre différents groupes armés. Un chaos qui a favorisé l’implantation de jihadistes dans le pays, dont le groupe Etat islamique (EI), ce qui inquiète grandement les pays voisins comme l’Algérie et la Tunisie.

La visite de M. Sarraj intervient alors que le Parlement libyen reconnu par la communauté internationale se réunit lundi pour voter la confiance au gouvernement d’union, premier pas prévu dans l’accord parrainé par l’ONU pour mettre fin au chaos régnant dans le pays.

Commentaires