Maison A la une Le chercheur marocain Otmane Azeroual recommande une base de recherche pour les...

Le chercheur marocain Otmane Azeroual recommande une base de recherche pour les universités et instituts de son pays

2347
0
PARTAGER

Recommandation d’une base de données européenne de recherche dans les universités et les instituts de recherche marocains: systèmes d’information de recherche (SIR) ou Current Research Information Systems (CRIS)

Dans toutes les universités et instituts de recherche marocains, il existe moins d’activités étendues et approfondies  pour  documenter  et  fournir  des  informations  de  recherche telles que publications, projets de recherche, fonds de tiers,  brevets et récompenses  à  l’institution.  Les  processus  et  les systèmes qui stockent et gèrent les informations de recherche d’un établissement sont conformes  aux systèmes d’information de recherche (SIR) ou Current Research Information Systems (CRIS). CRIS est  une  base  de  données  centrale  qui  peut  être  utilisée  pour  collecter,  gérer  et  fournir  des informations sur les activités de recherche et les résultats de recherche. Les blocs de construction d’une  architecture  CRIS  peuvent  être  considérés  comme  un  processus  en  trois  étapes.  La  couche d’accès  aux  données  (Data  Access  Layer)  contient  les  sources  de  données  internes  et  externes (systèmes  opérationnels).  Ce  niveau  contient,  par  exemple,  des  bases  de  données  provenant  des dépôts d’administration ou de publication de bibliothèques, des identificateurs tels que p. Ex. ORCID ou des données bibliographiques du Web of Science ou de Scopus, etc. Un remplissage  de la CRIS est effectué  en  utilisant  le  processus  classique  de  la  charge  de  transformation  d’extraction  (Extract- Transform-Load  Process).  La  couche  application  (Application  System  Layer)  contient  le  système d’information de recherche  et  ses  applications,  qui  regroupent,  gèrent  et  analysent  les  données conservées  au  niveau  sous-jacent.  La  couche  de  présentation  (Application  Layer)  montre  la préparation spécifique au groupe cible et  la  présentation des résultats d’analyse pour l’utilisateur, qui sont rendus disponibles sous forme de rapports à l’aide des outils de Business Intelligence. A côté des possibilités diverses de Reportings se laissent ici égalementes les portails et les pages Web des universités et  des  instituts  de  recherche.  Dans  la  norme  technique  de  données  pour  les  systèmes d’information  de  recherche  est  le  format  européen  commun  d’information  sur  la  recherche (Common  European  Research  Information  Format-CERIF).  CERIF  est  maintenu  par l’organisation  euroCRIS https://www.eurocris.org  et  présenté  dans  la  version  actuelle  CERIF  2008  1.0.  CERIF spécifie  les  objets  d’information  typiques  d’un  système  d’information  de  recherche  et  ses  zones principales sont Person, OrganizationUnit, Project, ResultPatent, ResultProduct et ResultPublication https://www.eurocris.org/cerif/main-features-cerif . La mise en œuvre du modèle de données CERIF dans les installations nécessite la composition de la base de données de recherche (Research Core Dataset) et son modèle de données. Research Core Dataset (RCD) fournit une norme pour la collecte, la  fourniture  et  l’échange d’informations  de  recherche.  RCD a  été initié  par le Conseil  scientifique allemand (Wissenschaftsrat) en 2013, financé par le ministère fédéral allemand de l’éducation et de la recherche BMBF et réalisé par l’institut allemand pour l’enseignement supérieur et la recherche scientifique (DZHW GmbH) à Berlin. Le Conseil scientifique allemand (Wissenschaftsrat) recommande que  toutes  les  universités  et  institutions  de  recherche  en  Allemagne  fournissent  ce  RCD  et maintiennent  les  données  en  temps  voulu,  ainsi  que  de  promouvoir  l’introduction  de  systèmes intégrés d’information sur la recherche dans les universités. Comme les systèmes d’information de recherche dans le contexte du RCD est l’instrument pour obtenir une définition et une structuration uniformes  des  informations  de  recherche.  En  plus  d’améliorer  la  qualité  des  données, RCD  peut grandement simplifier les processus de travail et les processus de production de rapports pour les universités, les institutions et les chercheurs.

Depuis  quelques  années,  CRIS  font  partie  intégrante  des  paysages  informatiques  des  universités allemandes et européennes et ce terme s’est aujourd’hui imposé tant dans la pratique des affaires et  ainsi  que  dans  la  recherche.  En  Europe,  CRIS  est  largement  utilisés  et  pourquoi  pas  pourrait également être utilisé dans les universités et les instituts de recherche marocains.  Les  universités ou instituts de recherche marocains puissent utiliser ce système pour suivre leurs activités de recherche, collecter, traiter et gérer les informations sur leurs activités, projets et publications scientifiques et les intégrer dans leur présence sur le web. Et aussi pour les chercheurs marocains, le système est un instrument de gestion  des  activités  scientifiques  et  de  leurs  résultats  scientifiques,  tels que les publications, les projets de recherche, les conférences, les prix, etc. Un travail supplémentaire devrait être évité avec ce système; par exemple, réduire les efforts nécessaires à la préparation des rapports ou présenter leurs résultats de recherche et leur expertise scientifique à l’extérieur.
Pour  soutenir  les  universités  et  tous les  instituts  de  recherche  dans  la  mise  en  œuvre  du  système d’information sur la recherche, il existe de nombreux outils, par ex. Converis, PURE, Caplab, SIGMA, Symplectic Elements, etc.). Grâce à ces outils, toutes les universités et tous les instituts de recherche marocains peuvent augmenter considérablement leurs données les plus importantes et elles peuvent implémenter et appliquer avec succès des politiques formelles de qualité des données. Les outils des systèmes d’information de recherche sont principalement commerciaux et disponibles à la fois pour de petits contextes d’application et sous la forme de suites d’applications complètes. Ces dernières années, le marché de CRIS  s’est également développé en tant que service.

Par Otmane Azeroual

Profil de l’auteur 
Otmane  Azeroual  est  un  ingénieur  d’état en informatique  et actuellement il travaille  en tant  que chercheur à l’institut  allemand  pour  l’enseignement  supérieur  et  la  recherche  scientifique  (DZHW GmbH)  à  Berlin  et  au  même  temps  il  fait  son  doctorat  en  informatique  à  l’Institut  d’information technique  et  commerciale  Systems  (ITI),  Groupe  de  recherche  sur  les  bases  de  données  de  l’Université Otto-von-Guericke Magdeburg et à l’Université des Sciences Appliquées (HTW) de Berlin dans  le  Département  de  Programme  d’Études  Sciences  et  Ingénierie.  Computationnelles, ses recherches portent sur les systèmes d’information de recherche, la gestion de la qualité, les systèmes de  bases  de  données,  la  sécurité  des  IT,  Big  Data,  Business  Intelligence,  la  gestion  des  projets  et l’industrie 4.0.

Commentaires