PARTAGER

Le dernier joueur d’origine marocain de football évoluant à l’étranger et disposant de la double nationalité a en avoir fait l’amère expérience, s’appelle Anwar El Ghazi et fait un parcours remarquable dans le championnat néerlandais. Au point où il a été remarqué par le sélectionneur Baddou Zaki pour intégrer l’équipe nationale sauf que lui, après son accord, a subitement changé d’avis et préféré porter les couleurs de son pays de naissance, les Pays-Bas qui l’ont félicité pour sa décision.

Invité à s’expliquer sur sa volte-face, le joueur a déclaré avoir suivi les conseils de son ami Ronaldo du Réal Madrid l’incitant à jouer pour les orange au lieu des rouge et vert pour assurer ses arrières et ne pas compromettre sa brillante carrière en Hollande, car jouer avec le Maroc lui fermerait toutes les portes et les voies du succès qui l’attend au niveau mondial. Avant lui, l’autre jeune prodige Hicham Mastour tout comme son alter ego du Barça, Mounir Haddadi ont un jour eu à faire ce choix cornélien sous des pressions de toutes parts et prendre une décision qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

Leur sensibilité nationale et leur fibre marocaine les guident instinctivement vers les couleurs nationales mais leurs managers ou proches viennent souvent peser sur le cours des choses. A cause du racisme, certains ont regretté d’avoir choisi de couleurs autres que marocaines pour se retrouver sur le banc de touche et sans promesses de carrière réussie.

Une situation peu enviable qui les oblige à faire un choix à un moment de leur vie qui marquera toute leur existence..

Par Jalil Nouri

Commentaires