Le chômage pousse les jeunes Espagnols vers d’autres horizons

Le chômage pousse les jeunes Espagnols vers d’autres horizons

318
0
PARTAGER

Par Omar El Mrabet

En dépit d’une reprise palpable de l’économie européenne à partir de la fin de 2010, la croissance est toujours fragile en Espagne. Le taux de chômage risque de continuer à s’amplifier jusqu’à 2015 et les entreprises, qui se trouvent en plein redressement, continueront de limiter leurs charges.

Trois Espagnols de moins de 25 ans sur dix ne travaillent pas. Un constat inquiétant pour un pays où le taux de chômage des jeunes est estimé à 40 pc, soit le plus élevé de l’UE. Ainsi, beaucoup d’entre eux, diplômés et qualifiés, préfèrent quitter le pays pour tenter leur chance à l’étranger.

+L’Espagne n’est plus l’Eldorado d’antan

Cette situation d’incertitude et même d’angoisse a poussé les jeunes espagnols à chercher de nouveaux horizons dans d’autres pays ayant besoin de la main d’oeuvre pour nourrir leur reprise économique. C’est le cas de l’Allemagne et de l’Argentine qui attirent de plus en plus les jeunes chômeurs espagnols.

Selon une étude rendue publique récemment, la crise économique qui frappe de plein fouet l’Espagne a poussé 110.000 personnes à immigrer entre avril 2008 et avril 2010, ce qui constitue une augmentation de 9,2 pc du nombre d’Espagnols vivant à l’étranger (1.333.693 personnes).

L’Allemagne, qui souffre d’un déficit de techniciens qualifiés, ambitionne de recruter en masse des jeunes Espagnols qualifiés dans les secteurs de la santé, du tourisme, de l’hôtellerie, de l’enseignement et de l’ingénierie.

Selon les médias espagnols, cette question a été au coeur de la visite récente à Madrid de la chancelière allemande Angela Merkel qui aurait proposé des dizaines de milliers d’offres d’emplois qualifiés pour les jeunes Espagnols.

Alors que le taux de chômage chez les jeunes dépasse 40 pc en Espagne, la forte croissance affichée en Argentine l’année dernière a de quoi faire rêver. Depuis le début de la crise en fin 2008, quelque 1.200 Espagnols arrivent chaque mois en Argentine à la recherche d’un emploi dans ce pays sud-américain, selon des données de l’agence Adecco, premier réseau mondial d’agences d’emploi spécialisées.

Le chômage des jeunes provoque ainsi une nouvelle émigration de masse des Espagnols, alors que 5,5 millions d’immigrés sont venus travailler en Espagne ces dernières années.

+Des mobilisations pour tirer la sonnette d’alarme

Face à cette situation alarmante, la réponse des jeunes Espagnols ne s’est pas fait attendre. Les étudiants ont annoncé leur mobilisation pour protester contre une situation insupportable qui empire de jour en jour.

Ces mobilisations, qui auront lieu le 30 mars, visent à demander au gouvernement de prendre des mesures urgentes contre la crise économique et promouvoir l’emploi parmi les jeunes diplômés, souligne un manifeste du Syndicat des étudiants.

A l’instar du Royaume-Uni, de la Grèce ou de la France, les étudiants espagnols se mobilisent pour dénoncer l' »injustice » du système de recrutement mis en place par le gouvernement, indique le manifeste, précisant que les décisions prises par l’exécutif socialiste portent atteinte aux « droits et à l’avenir » des jeunes et des travailleurs espagnols.

900.000 jeunes sont sans emploi, déplore la même source, mettant en garde contre les risques de détérioration du système éducatif et le manque de moyens dans les universités espagnoles.

« Les jeunes étudiants ne sont pas les responsables de cette crise et refusent d’en être la victime », concluent les signataires du manifeste.

_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires