Le cinéma est un moyen extraordinaire de connaissance des sociétés humaines (Mohamed...

Le cinéma est un moyen extraordinaire de connaissance des sociétés humaines (Mohamed Dahan)

158
0
PARTAGER

Propos recueillis par Roukane El Ghissassi

Ce long métrage présenté en début de semaine en compétition officielle du festival n’est pas le premier de ce cinéaste vietnamien qui a déjà réalisé un premier film intitulé « Vivre dans la peur » en 2006.

« En regardant son second long métrage +Vertiges+ j’ai eu l’impression d’être hier à Hanoi, en Vietnam. Le public a eu la chance de voir de près comment les gens simples au Vietnam vivent, leurs maisons, leur intimité, à travers notamment la scène du bain à vapeur », a déclaré à la MAP Dahan, en marge d’un débat sur le film.

« Vertiges » n’était même pas prévu pour le débat, pourtant la salle était pleine et les spectateurs avaient envie, un besoin irrépressible, d’en discuter. La raison en est simplement l’émotion que les acteurs ont fait passer au public, qui l’a beaucoup apprécié le jour de sa projection », a-t-il tenu à souligner.

« Les problèmes sociaux et de circulation, la vie urbaine, au Vietnam, sont montrés de façon extraordinaire par Bui Tac Chuyen « , a-t-il ajouté. Pourquoi précisément ce titre, Vertiges ? , s’interroge là en anthropologue Dahan.

« Vertiges », ce long métrage qui exprime l’histoire de personnages pris dans un tourbillon de relations affectives, amoureuses, de frustrations de toutes sortes de choses, donne le tourniquet, véritablement le vertige, aux spectateurs parce qu’ils découvrent les différents personnages, dans leurs contradictions, leurs ambivalences, leurs déceptions, leurs frustrations et leur bonheur.

Ces protagonistes que « nous voyons dans le film, bouger tout le temps, en mouvement continu, sont en réalité en quête de leur propre désir », a-t-il fait remarquer.

Nous avons toutes sortes de situations, dit-il, « le père qui n’est pas du tout épuisé par cette recherche sans cesse répétée de son coq, la femme qui utilise tous les moyens pour retrouver sa copine, la femme mariée frustrée qui désire vivre une autre relation amoureuse va rencontrer quelqu’un d’autre et entreprendre avec lui un long voyage tout en sachant ce qu’il l’attend, l’autre jeune femme mariée également, mais frustrée affectivement et qui va finir par se suicider ».

L’actrice, qui a interprété le rôle principale dans « Vertiges », en l’occurrence la comédienne Linh Dan Pham, y a campé le rôle d’une femme écrivain (Cam), secrètement amoureuse de sa copine (Duyen), mais lorsque cette dernière se marie, évidemment, elle est contrariée et elle va chercher par tous les moyens à la jeter dans les bras d’un homme plus expérimenté et plus séduisant que se son mari -qui est resté enfant parce que très couvé par ses parents- pour qu’elle se détache de son conjoint et la récupérer par la suite.

Il s’agit d’un coup monté avec beaucoup de finesse par Cam qui pour corrompre une femme mariée, dont elle est amoureuse, va tout essayer pour la faire arracher à la tradition, et la jeter dans les bras d’un autre, un machiste: c’était le seul moyen et l’unique chance qui restait à Cam pour se retrouver de nouveau avec Duyen.

Un véritable stratagème amoureux que les différents protagonistes dans le ont interprété de manière subtile et maîtrisée de bout en bout du film.

 

 

 

map________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires