LE CINÉMA MAROCAIN S’ENFONCE DANS SA CRISE

LE CINÉMA MAROCAIN S’ENFONCE DANS SA CRISE

430
0
PARTAGER

La 16ème édition du festival du cinéma national qui vient de s’achever ce wek-end à Tanger n’a pas dérogé à la règle sur un palmarès qui en dit long sur le marasme du 7ème art avec une production qui ne décolle pas et continue de stagner.

Aussi bien qualitativement que quantitativement avec une vingtaine de films réalisés l’an passé a niveau national, le cinéma marocain reste bien loin des horizons promis par ses professionnels qui ne cessent de chanter les louanges d’un dynamisme  et d’un renouveau qui peuvent laisser espérer une percée au niveau international. Hélas on reste loin du compte. Parmi les 20 films produits et qui ont bénéficié d’une aide de l’état à travers le Centre Cinématographique pour une
enveloppe de 60 millions de dirhams, rares sont ceux qui peuvent
prétendre réunir toutes les qualités professionnelles requises,
susceptibles d’être retenues pour être prises en compte au titre d’une sélection dans un festival renommé.

Au niveau du public marocain, les salles, le peu d’entre elle qui
continuent d’ouvrir leurs portes, c’est la désaffection sauf pour
quelques œuvres populaires de mauvaise qualité qui ne dépassent pas les 200.000 spectateurs dans le meilleur des cas.

Devant un tel constat, ce ne sont pas les vagues recommandations entendues lors des assises du cinéma qui viendront changer les choses, mais plutôt une remise à plat globale, loin de l’auto-satisfaction ambiante actuellement.

Commentaires