PARTAGER

Pour tous ceux qui se sont précipités pour aller voir le dernier film de Noureddine Lakhmari, « Burn Out », en salle depuis mercredi, une surprise de taille les attendait au moment de la projection, en la personne d’une jeune actrice de mère marocaine et de père portugais, Sarah Perles.

Campant le premier rôle féminin d’une médecin interne en butte à des difficultés financières et qui se lance dans la prostitution afin de subvenir à ses besoins, l’actrice restera pour le public marocain, la révélation du cinéma cette saison et les suivantes alors que la plupart des spectateurs la voient déjà dans des grands rôles à Hollywood. Belle et convaincante, professionnelle jusqu’au bout des ongles, à l’aise dans plusieurs langues et talentueuse avant tout, Sarah Perles, est créditée de tous les qualificatifs élogieux pour sa prestation dans le film promis à un grand succès du réalisateur Noureddine Lakhmari, qui en dit le plus grand bien. Déjà rodée dans des films marocains et étrangers, la révélation du cinéma marocain continue de garder toute sa modestie et estime continuer à apprendre production après production.

Il faudra retenir son nom et suivre attentivement son parcours, car Sarah Perles promet encore de belles surprises avec tous les scénarios qui continuent de s’accumuler sur son bureau et des propositions alléchantes sur lesquelles elle préfère rester discrète.

Par Jalil Nouri

Commentaires