Le Concours « Terre de Femmes » souffle sa deuxième bougie à Marrakech

Le Concours « Terre de Femmes » souffle sa deuxième bougie à Marrakech

349
0
PARTAGER

La Fondation Yves Rocher a décidé également cette année de célébrer l’Afrique en attribuant un prix d’une valeur de 5.000 euros à une femme africaine pour son engagement pour la protection de l’environnement et de la promotion du développement humain.

Ainsi le choix a été porté sur la Sénégalaise Voré Gana Seck, créatrice de l’ONG Green Sénégal en 2000, pour ses actions militantes en matière de gestion des ressources naturelles en général et de la restauration des écosystèmes dégradés (zones arides et celles salées), de promotion d’une agriculture durable et la garantie de la sécurité alimentaire.

S’agissant du premier prix du concours « Terre de Femmes-Maroc », d’une valeur de 5.000 euros, il est revenu à Mme Saadia Amarsal et à la coopérative féminine « Tudert » pour la production et la promotion des plantes aromatiques et médicinales (province d’Essaouira).

Quant au second prix d’une valeur de 3.000 euros, il a été attribué à Mme Meriem Rafiko Lkhir, avec l’association SOS village d’Enfants Aït Ourir, pour avoir développé le projet Eco-écoles, destiné à la sensibilisation des enfants quant à la fragilité de l’environnement à travers des ateliers pédagogiques et ludiques.

Le troisième prix d’une valeur de 2.000 euros a été décerné à Mme Souhad Azzenoud avec la coopérative agricole « Ariaf Kissane » (province de Taounate), pour ses actions en matière de promotion de l’agro-écologie et de lutte contre l’utilisation des phytosanitaires.

Le prix de la Fondation Yves Rocher est destiné à récompenser la valeur d’un certain nombre de femmes marocaines qui ont travaillé pour la terre, pour l’environnement et pour leurs communautés, et cela s’inscrit en droite ligne avec tous les efforts déployés par le Royaume dans le domaine de la protection de l’environnement et de la promotion du développement humain, a confié à la MAP, le professeur Jaâfar Heikel, président du Jury de ce second concours.

« Tous les dossiers qu’on a eu la chance d’étudier montrent clairement que toutes les femmes marocaines disposent d’un potentiel extraordinaire », a dit M. Heikel, se félicitant de l’excellence des actions que mènent ces militantes et qui, a-t-il dit, méritent davantage d’encouragement et beaucoup d’estime.

Et de poursuivre qu’il est temps d’aider ces femmes à devenir plus visibles et d’œuvrer pour que leurs actions soient de plus en plus connues du public, estimant qu’il appartient à tous : associations, fondations, et pouvoirs publics de leur apporter un soutien moral mais aussi financier.

Mme Mariam Sidi Hida, membre du comité d’organisation a fait savoir, quant à elle, que le Maroc est le seul pays africain et arabe qui participe à ce concours aux côtés de pays de l’Europe et de l’Amérique, quinze au total, relevant que cette année, la Fondation Yves Rocher a décidé d’honorer et de célébrer l’Afrique par un prix qui sera développé dans les années à venir.

Quant aux lauréates, elles ont été unanimes à souligner que cette distinction est à même de les inciter à persévérer davantage dans leur combat quotidien pour la préservation de l’environnement, à travers des actions citoyennes, ainsi que pour la promotion du développement humain à travers la promotion d’activités génératrices de revenus pour les femmes notamment en milieu rural.

Créée en 1991, la Fondation Yves Rocher contribue à la conduite d’actions locales et globales de conservation de la nature, de la solidarité et d’éducation à l’environnement dans plus de 50 pays du monde. Elle œuvre pour « un monde plus vert » à travers deux actions phares à savoir : prix « Terre de Femmes » et l’opération « Plantons pour la planète » avec la plantation l’année précédente à Essaouira de quelque 10.000 arganiers.

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires