Le Conseil de gouvernement adopte un projet de loi sur la protection...

Le Conseil de gouvernement adopte un projet de loi sur la protection des personnes participant aux recherches biomédicales

160
0
PARTAGER

 

La recherche biomédicale vise à fournir des preuves pour établir l’efficacité et la qualité d’une méthode thérapeutique servant au diagnostic, au traitement, à l’amélioration ou à la prévention d’une maladie.

 

 

Dans les recherches biomédicales, celles entendues comme expérimentations organisées et pratiquées sur l’être humain en vue de développer les connaissances biologiques ou médicales, requièrent un intérêt particulier

 

 

Ce n’est pas donc l’acte thérapeutique qui engage le médecin vis-à-vis de son patient au cours d’une consultation médicale, pas même l’expérience de laboratoire effectuée sur des animaux ou des plantes. La recherche biomédicale respecte l’éthique du premier et la méthodologie technique de la seconde mais s’applique aux êtres humains.

 

 

Elle est basée sur une double démarche, scientifique et technique qui demande une méthodologie sévère, et éthique, car il s’agit d’une recherche pratiquée sur l’homme, ce qui requiert un corpus réglementaire et législatif pour la régir.

 

 

La pratique des recherches biomédicales a pris de l’ampleur ces dernières années dans le monde entier.

 

 

Au Maroc, les textes existant se sont avérés inaptes à gérer son développement rapide.

 

 

En l’absence d’un cadre juridique national, les praticiens recourent aux différents textes internationaux régissant la matière, dont le code de Nuremberg (1947), la Déclaration universelle des droits de l’homme (1948), la Déclaration Helsinki (1964 amendée en 1975, en 1983, en 1989, en 1996 et à Edimbourg en octobre 2000) et la Déclaration de Manille.

 

 

map ______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires