Le conseil de la ville de Rabat adopte des accords de coopération...

Le conseil de la ville de Rabat adopte des accords de coopération avec des associations et des partenaires publics

152
0
PARTAGER

Au début de cette réunion, M. Fathallah Oualalou, président du conseil de la ville de Rabat a rappelé la teneur du discours royal du 9 mars dans lequel le Souverain a annoncé d’importantes réformes.

Le discours royal, a-t-il souligné, constitue un tournant décisif dans l’histoire du Royaume et ouvre de nouvelles perspectives pour le Maroc nouveau, appelant les élus et les membres du conseil de la ville toutes tendances politiques confondues à être à la hauteur de ce discours et à inscrire leurs actions dans cette nouvelle démarche prônée par le Souverain.

M. Oualalou a, par la suite, passé en revue les différents projets réalisés dans la ville de Rabat, mettant l’accent sur l’importance de disposer de nouvelles ressources pour pouvoir accompagner cet élan de développement.

Il a, à cet égard, appelé à une réforme de la fiscalité locale pour créer de nouvelles recettes, rappelant que le projet de régionalisation avancée augure d’un avenir prometteur pour la région de Rabat qui s’érigera en un véritable pôle de développement régional.

Le maire de Rabat a relevé que la ville connaît certaines difficultés notamment dans les domaines du transport public, de l’habitat insalubre et de la gestion déléguée de la distribution d’eau, d’électricité et de l’assainissement, qui, grâce à la conjugaison des efforts de tous les intervenants, peuvent être résolus de manière rationnelle.

M. Oualalou a aussi mis l’accent sur les projets de proximité et la nécessité de réaliser de nouveaux schémas directeurs en matière de développement, d’aménagement et de gestion de la circulation, rappelant que la ville de Rabat a été choisie pour abriter en 2013 le 4ème Congrès mondial des « Cités et Gouvernements Locaux Unis” (CGLU).

Le maire de la ville a formé le vÂœu de voir cette date constituer un challenge pour les membres du conseil, avec l’aide des pouvoirs publics pour avancer dans tous les projets de développement socio-économique engagés ou envisagés dans la ville.

Pour sa part, le secrétaire général de la préfecture de Rabat a indiqué que les autorités de la ville disposent d’une vision claire concernant les questions du logement social et de la lutte contre les bidonvilles.

La démarche, a-t-il expliqué, consiste à effectuer un recensement des bidonvilles et à encourager les occupants à opter pour un cadre de vie meilleur en leur proposant des lots de terrain à Ain Aouda de 80 M carrés à des prix bas.

Il a, par ailleurs, indiqué que les services de la préfecture veilleront à la propreté de la plage de Rabat pour qu’elle puisse présenter sa candidature au label « pavillon bleu international « .

Le conseil a, ensuite, adopté à l’unanimité le projet de création d’un budget annexe au profit du théâtre Al Mansour.

Il a aussi approuvé le Pacte climatique mondial des villes (novembre 2010-Mexico) et adopté un accord de coopération entre la commune urbaine de Rabat et le ministère de la Justice portant sur la formation du personnel communal et des conseillers.

Le conseil a également adopté deux accords de partenariat avec les associations « Rabat initiatives » et « Al Moustaqbal » pour la prise en charge des enfants atteints de cancer.

Il a, ensuite, décidé de reporter, à la prochaine session, l’examen d’autres accords de coopération avec plusieurs acteurs, ainsi que l’adoption du rapport de la commission chargée de la gestion du domaine public et la présentation des travaux de la commission chargée d’examiner les rapports de la Cour des comptes et de la Cour régionale des comptes .

___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires