Le Conseil des droits de l’Homme saisi du calvaire des familles marocaines...

Le Conseil des droits de l’Homme saisi du calvaire des familles marocaines expulsées d’Algérie en 1975

288
0
PARTAGER

Intervenant en plénière du Conseil, le délégué de l’Agence, M. Miloud Chaouch, a rappelé le drame vécu par les 45.000 familles marocaines expulsées, le 18 décembre 1975, par les autorités algériennes, arbitrairement et sans préavis, en représailles à la Marche Verte, ayant permis le retour du Sahara à la mère patrie, le Maroc.

Il a également rappelé que ces 45.000 familles ont été reconduites aux frontières, laissant derrière elles leurs proches, et ont aussi été dépossédées de leurs biens et ressources de subsistance. Même les malades hospitalisés n’ont pas été épargnés par ce traitement inhumain, a-t-il regretté.

L’intervenant a ajouté que les témoignages recueillis par AIDE auprès de certaines familles montrent l’ampleur de la tragédie dans toutes ses facettes : Arrestations, expropriations, confiscations, fouilles corporelles humiliantes, insultes et viols dans certains cas. Il a avancé que des décès ont été enregistrés durant l’opération parmi les personnes malades et âgées frappées par cette mesure arbitraire.

L’Agence a rappelé que le Comité onusien pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles avait demandé à l’Algérie, lors de l’examen du rapport de ce pays, les 27 et 28 avril 2010, de prendre les mesures nécessaires pour restituer les biens légitimes des travailleurs migrants expulsés, y compris les travailleurs migrants marocains expulsés dans le passé, ou de leur accorder une indemnisation adéquate.

Ledit Comité avait également recommandé de prendre les mesures appropriées pour faciliter le regroupement de ces travailleurs marocains migrants avec leurs familles restées en Algérie.

Aujourd’hui, a indiqué M. Chaouch, ces familles interpellent la communauté internationale pour que ces recommandations ne restent pas lettre morte et que l’Etat algérien assume toutes ses responsabilités et répare le préjudice qu’elles ont subi.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires