Le Conseil économique et social tient à Rabat sa 3è session ordinaire

Le Conseil économique et social tient à Rabat sa 3è session ordinaire

150
0
PARTAGER

l’ouverture des travaux, les membres du CES ont donné lecture de la Fatiha pour le repos de l’âme des victimes de l’explosion criminelle survenue ce jeudi à Marrakech.

Par la suite, le président du CES, M. Chakib Benmoussa, a fortement condamné cet acte abject et présenté les condoléances du Conseil aux familles des victimes, souhaitant prompt rétablissement aux blessés de cette explosion criminelle.

Les membres du Conseil ont ensuite suivi les exposés présentés par les rapporteurs des cinq groupes de travail crée par le conseil.

Ainsi, Rachidi Abdelmaksoud, rapporteur du groupe de travail sur la «Jeunesse et l’emploi» a rappelé les études soumises à la commission par des départements ministériels, la CGEM et le secteur bancaire.

Abordant l’emploi des jeunes, il a estimé qu’en dépit des efforts déployés par le pays ces dernières années, toutes les parties concernées sont appelées à conjuguer leurs efforts en vue de répondre aux attentes de cette frange de la société.

La solution à la problématique de l’emploi au Maroc, a-t-il estimé, passe entre autres par l’instauration d’une culture d’entreprise au niveau national.

Pour sa part, Mme Najat Simou, rapporteur du groupe de travail sur l' »Elaboration de la charte nationale », a fait savoir que la commission a pour mission l »élaboration d’un projet de charte sociale.

Le groupe de travail, a-t-elle ajouté, a défini les grandes lignes du projet de charte sociale et tenu plusieurs séances d’audition dans le but de faire participer à cet effort toutes les composantes de la société marocaine (partenaires sociaux et économiques, société civile etc..).

Le rapporteur du groupe de travail sur la « Méthodologie de la production, de l’analyse de la conjoncture et du rapport annuel du Conseil », Alaoui Titna Mohamed Driss, a de son côté indiqué que ledit groupe a défini trois axes essentiels portant sur la conjoncture économique et sociale du Royaume et sur l’option que le groupe de travail compte projeter.

Le troisième axe, a-t-il ajouté, concerne la coopération avec les administrations publiques au sujet des études sur l’emploi, le chômage, la qualité des ménages, le cout de la vie, précisant que l’objectif est de mettre à la disposition des partenaires du CES (Parlement et gouvernement) des études ficelées sur la conjoncture actuelle et future du Maroc.

De son coté, Mohamed Fikrat, rapporteur du groupe de travail sur la « Normalisation et méthodologie des productions du CES en matière d’avis, d’études et propositions », a indiqué que le groupe a adopté une approche qui consiste notamment à structurer son travail selon la nature des saisines (normales, urgentes ou auto-saisines).

Le groupe de travail, a-t-il poursuivi, va soumettre au CES un projet de code de conduite pour rendre le fonctionnement et la production du Conseil plus efficiente.

L’intervention du rapporteur du groupe de travail sur la « Gouvernance des services publics », Bachir Rachidi, a été focalisée sur les solutions à même d’améliorer les prestations fournies aux usagers de l’administration.

Pour ce faire, il a notamment recommandé une communication plus efficiente entre les administrations afin de constituer un service plus intégré.

En marge de la 3è session du CES, un atelier a été organisé sur la charte sociale.

Cette rencontre marquée par la présence notamment des représentants du Conseil économique et social de France et d’Espagne, a été l’occasion de présenter des expériences internationales en vue d’enrichir la réflexion pour l’élaboration de la charte sociale au Maroc.
Dernière modification 28/04/2011 21:06.
©MAP-Tous droits réservés

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires