Le Conseil national de l’USFP appelle à un dialogue avec ses alliés...

Le Conseil national de l’USFP appelle à un dialogue avec ses alliés et la majorité pour faire des revendications de réformes politiques et constitutionnelles un programme commun

116
0
PARTAGER

Ce dialogue doit aussi constituer une base pour évaluer la participation du parti au gouvernement et l’élaboration d’une position sur son maintien à l’exécutif, indique le conseil dans un communiqué rendu public à l’issue de sa session spéciale tenue dimanche.

Le Conseil national a estimé nécessaire d’entamer dès à présent la mise en Âœuvre de réformes politiques et institutionnelles substantielles qui soient à même de raviver chez les citoyens la volonté de renouer avec l’acte politique et qui rétablissent la relation essentielle existant entre la décision électorale et la décision politique et le vécu quotidien des citoyens.

Le Conseil national a également insisté sur la nécessité pour le Maroc d’aller vers une réforme constitutionnelle globale et profonde, rappelant que l’USFP a toujours placé l’intérêt suprême de la patrie au dessus de toute autre considération partisane ou politicienne étriquée.

Il a d’autre part estimé nécessaire de s’impliquer, sans plus tarder, dans le processus de réalisation des réformes fondamentales afin d’éviter au pays toute impasse qui pourrait hypothéquer la transition démocratique, faisant part de sa fierté de la jeunesse marocaine après le mouvement du 20 février, qui a « exprimé avec maturité et responsabilité sa volonté de combat pour un Maroc démocratique, libre et développé ».

Après avoir enregistré que le Maroc s’est investi très tôt dans les réformes au niveau du monde arabe, à travers l’expérience de l’alternance, le Conseil national a souligné l’impératif de poursuivre ce processus, de s’inspirer de son esprit et de lui ouvrir de nouvelles perspectives menant à la transition vers la démocratie et l’Etat de droit et vers une société où prévaut la justice sociale, et qui répond aux aspirations profondes exprimées par toutes les couches du peuple marocain.

Le Conseil a appelé à cet égard à l’adoption d’un agenda de réformes politiques, économiques et sociales urgentes selon un échéancier fixe.

Le Conseil a également mis l’accent sur l’urgence de s’impliquer dans une dynamique de changement, exprimant son inquiétude face à un retour à la stratégie de domination du paysage partisan national, que les citoyens perçoivent comme une répétition d’expériences précédentes qui étaient vouées à l’échec.

« La maturité démocratique suppose la constitution de pôles claires, poursuit le Conseil, appelant à la rationalisation et au renforcement d’une pluralité partisane effective, en passant d’une pluralité visant la balkanisation et l’hégémonie à des fins électoralistes taillées sur mesure, à une pluralité qui reflèterait la réalité de la diversité au sein de la société politique marocaine.

Le Conseil réitère aussi son engagement à bâtir un pôle socialiste démocratique, autour d’un programme politique pour un changement à travers les réformes, invitant toutes les parties concernées à prendre des initiatives nécessaires dans ce sens.

Sur un autre registre, le conseil a condamné les manÂœuvres dilatoires des ennemis de l’intégrité territoriale qui visent à perpétuer ce conflit artificiel, aux répercussions néfastes sur le processus d’édification maghrébine, soulignant la forte corrélation entre l’intégrité territoriale et le processus d’édification démocratique sain.

« L’accomplissement des réformes urgentes requises est à même de renforcer la capacité de négociation de notre pays, consolider son front intérieur et mobiliser davantage de soutien à son plan d’autonomie au sein des instances internationales », ajoute le conseil.

S’agissant de la situation actuelle dans le monde arabe, le Conseil national de l’USFP a exprimé « sa considération profonde pour les révolutions populaires, pacifiques et civilisées, sur la scène arabe, contre le despotisme, la corruption et l’injustice et en faveur du changement démocratique et de l’édification de l’Etat de droit garant des droits et des libertés ».

Dans ce sens, le Conseil appelle toutes les forces démocratiques arabes à unifier leurs efforts et renforcer leur solidarité pour l’établissement d’un nouvel ordre arabe où les citoyens pourront jouir de leur droit à la dignité et à la liberté.

 

MAP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires