PARTAGER
Le consulat des États-Unis de Casablanca a d’abord tenu à prévenir par mail ses ressortissants présents sur le sol marocain de sa fermeture jusqu’à nouvel ordre, ainsi que de l’institution culturelle voisine, située sur le même boulevard Moulay Youssef, Dar América, sans précisions sur la date de leur réouverture.
Les marocains dont ceux résidant aux États-Unis attendront pour en savoir plus jusqu’à la publication d’un communiqué.
Cette décision est la première prise par le département d’état depuis qu’un sentiment de colère se fait ressentir au sein de l’opinion publique à l’égard de l’Amérique de Trump qui est devenu le président le plus détesté après sa décision de reconnaître Jérusalem, la palestinienne, comme nouvelle capitale d’Israël. Du reste, ce degré de colère, perceptible dans toutes les discussions entre marocains, sera nettement révélé lors de la marche de protestation de ce dimanche à Rabat vers laquelle afflueront les millions de marocains attendus en provenance de toutes les régions du Maroc.
La classe politique ne sera pas en reste, puisque à défaut de prendre des initiatives, elle se montrera aux premiers rangs de cette manifestation géante qui n’échappera pas aux caméras et photographes étrangers dont le seul intérêt est de voir des drapeaux américains et israéliens brûlés et les photos de Trump piétinés ainsi que la présence massive des islamistes d’Al Adl Wa Al Ihssane.

 

Commentaires