Le corps des pilotes exprime sa volonté de participer à la restructuration...

Le corps des pilotes exprime sa volonté de participer à la restructuration de la RAM (COM)

140
0
PARTAGER

Cette volonté a été exprimée lors d’une réunion, vendredi à Rabat, du ministre de l’Equipement et des Transports, Karim Ghellab, tenue en présence du PDG de la RAM, Driss Benhima, avec une délégation du corps de pilotes composé des délégués du personnel navigant technique et des représentants de l’Assocition Marocaine des Pilotes de Ligne (AMPL).

Cette réunion a porté sur « la situation actuelle de la compagnie ayant conduit au lancement d’un rigoureux et ambitieux programme de rationalisation interne », souligne le communiqué, parvenu samedi à la MAP.

Ainsi, les représentants des pilotes se sont dits « pleinement conscients des difficultés exceptionnelles engendrées par la conjoncture mais aussi des besoins structurels d’adaptation du fonctionnement et appellent à des mutations profondes des modes de gestion ».

Ils se déclarent également décidés « à contribuer et participer aux économies de coûts et à l’amélioration de la ponctualité et de la qualité de service ».

« Mais au-delà des actions qui les concernent directement, les pilotes ont souhaité prendre une part active dans la mise en oeuvre et le suivi de l’ensemble des actions de rationalisation prévues, demandé à être associés étroitement en tant que partenaires actifs à l’élaboration de la stratégie de développement de la compagnie et exprimé la volonté du personnel navigant technique de pouvoir participer à toute opération d’introduction en bourse du capital de la compagnie, que pourrait décider l’Etat actionnaire, gage de la confiance qu’ils placent en la compagnie nationale », ajoute le communiqué.

Intervenant lors de cette réunion, M. Ghellab a insisté notamment sur l’intérêt stratégique de la RAM pour le secteur aérien au Maroc eu égard à son rôle important sur le plan socio-économique en général et plus particulièrement le rôle prioritaire et incontournable qu’elle joue dans le secteur touristique.

Il a souligné, à cette occasion, son soutien total à la Compagnie, fleuron du patrimoine national et du secteur du transport aérien, estimant que « l’Etat actionnaire ne pourra apporter l’aide importante que nécessite sa situation actuelle que si la compagnie dans toutes ses composantes s’engage à réaliser les mutations profondes prévues dans son plan de rationalisation interne ».

Le ministre a, en outre, rappelé que ce programme, défini et mis en oeuvre par la Compagnie, consiste en la modernisation des outils de la RAM, une refonte de ses procédures de gestion et une réorganisation de son management interne.

Il a également souligné « la nécessité absolue » d’un tel programme si l’on veut « redresser durablement la situation économique de la compagnie, rétablir ses fondamentaux et assurer son développement dans la pérennité et de façon structurelle ».

Un tel programme, a-t-il poursuivi, devrait mettre la compagnie dans « les meilleures conditions possibles par rapport à la nature nouvelle de ses concurrents et la préparer à traverser, sans risque majeur, la conjoncture exceptionnellement difficile marquée en particulier par le renchérissement du coût du carburant et le tassement du trafic touristique ».

Le ministre a saisi l’occasion pour féliciter les deux parties, la direction et le corps des pilotes, pour leur esprit de concertation et leur sens des responsabilités, tout en les exhortant à maintenir un climat de dialogue serein, constructif et solidaire durant les périodes difficiles à venir.

Il leur a aussi exprimé son « a priori favorable à tous les partenariats » qu’elles jugeront bon de conclure, en leur assurant son soutien personnel à leur mise en application.

Il a d’ailleurs recommandé que ces mécanismes de concertations soient élargies à toutes les composantes du personnel, qui constituent les forces vives de la compagnie.

En conclusion de la réunion, M. Ghellab s’est dit confiant dans le succès du plan de redressement et de l’efficience des différentes actions d’accompagnement qui seront mises en place avec le soutien de l’Etat.

Pour sa part, M. Benhima s’est félicité de l’esprit constructif qui a prévalu tout au long des dernières réunions avec les pilotes et a réitéré son engagement à les faire participer à l’élaboration et au suivi des différentes actions en cours et ce à 4 niveaux.

Il s’agit en premier lieu de la mise en oeuvre, dans le cadre d’un partenariat, des actions concernant le corps lui-même pour la période transitoire couvrant la durée du plan de rationalisation, a-t-il dit, soulignant que les sacrifices que les pilotes pourraient consentir à travers ces actions devraient permettre de réaliser des économies substantielles.

Le deuxième niveau, a-t-il ajouté, concerne la participation à l’élaboration et le suivi de l’intégralité des actions de rationalisation interne, en particulier celles qui touchent à la diminution des coûts et à l’amélioration de la qualité de service.

La participation directe des pilotes à l’étude et à l’élaboration du plan de développement de la compagnie au-delà de 2015 et qui concerne aussi bien l’identification des marchés prioritaires que l’évolution de la flotte, l’organisation de la compagnie et les activités à externaliser ou à maintenir en interne, constitue le troisième niveau de ces actions.

Quant au quatrième niveau, M. Benhima a évoqué la participation au même titre que le comité d’entreprise de la compagnie, au suivi, à l’évaluation et aux éventuelles adaptations du plan de restructuration de Royal Air Maroc tels qu’ils seront mis en oeuvre avec le soutien d’un cabinet extérieur spécialisé.

Par ailleurs, et concernant la participation en cas d’introduction en bourse du capital, le PDG a exprimé son avis favorable à cette pratique d’usage dans de telles situations, tout en soulignant que « la décision appartient à l’Etat actionnaire, mais qu’elle sera appuyée par la Direction ».

 

 

map__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires