PARTAGER

En recevant le président, Wang Chianfu, du géant chinois de la construction automobile, BYD Auto Industry, le roi Mohammed VI confirme le rôle de hub industriel en Afrique, après l’avoir signé au niveau commercial, financier et aéronautique. A terme et après l’entrée en fonction de l’usine de ce groupe mondialement connu à Tanger qui emploiera 2.500 personnes en attendant la construction d’au moins trois autres unités à travers le Maroc, le royaume dépassera de loin toutes les prévisions en matière de construction de voitures et glanera toutes les médailles de leader en la matière sur tout le continent.

Conforté par les installations de Renault et Peugeot-Citroen, le Maroc, s’attaque , avec ce poids lourd chinois, à la construction de voitures, camions, bus et également locomotives électriques, de quoi s’assurer un rôle de pionner sur son territoire et sur tout le continent en matière de moyens de transport utilisant les énergies propres dans le respect de ses engagements internationaux pris dans ce domaine.

Ce coup de génie et cet investissement colossal feront incontestablement de l’industrie marocaine, une tête de pont solide et diversifiée sur tout le continent, et permettront au royaume d’équilibrer ses échanges avec la Chine qui n’est pas loin de rivaliser avec ses partenaires européens traditionnels.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires