Le CPA « profondément inquiet » de l’escalade de la colonisation israélienne à Al-Qods...

Le CPA « profondément inquiet » de l’escalade de la colonisation israélienne à Al-Qods occupée

324
0
PARTAGER

Dans le communiqué final distribué à la presse, au lendemain de sa 54-ème session clôturée dimanche, le secrétariat général du CPA a critiqué «le mutisme du monde arabo-islamique et de la communauté internationale et leur incapacité de faire cesser les crimes sionistes».

Le CPA, qui regroupe les formations politiques à vocation panarabe, a appelé «à de vastes mouvements officiels et populaires» face à la poursuite de la politique de colonisation dans les territoires palestiniens occupés.

D’autre part, le CPA a invité l’ensemble des forces politiques libanaises à réaliser «l’entente et la concordance» afin d’éviter à leur pays et à la région «les graves conséquences» de l’acte d’accusation du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), qui devrait éventuellement montrer du doigt des éléments du Hezbollah dans l’assassinat, en 2005, de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri.

En réaction à l’attentat contre une église à Alexandrie, qui a endeuillé l’Egypte, le CPA a condamné les actes terroristes visant l’ensemble des lieux de culte, les citoyens innocents et les biens publics, appelant les Irakiens, dont les chrétiens sont ciblés par des actes terroristes, à faire valoir leur unité nationale.

Le CPA a, par ailleurs, salué les positions panarabes de principe de la Syrie, sa fermeté face aux menaces de «l’ennemi sioniste», son soutien permanent aux forces de résistance arabes, son attachement à la libération du Golan, ainsi que son souci de la consolidation de l’action commune et de la préservation de la stabilité dans les pays de la région.

Au terme de trois jours de conclave à Rabat, le Congrès des partis arabes a décidé de la constitution d’un comité du secrétariat général chargé d’établir des contacts avec les formations politiques européennes, africaines, islamiques et américaines.

Le CPA a également pris la décision d’installer des représentations du secrétariat général à Damas et au Maghreb et de tenir sa prochaine session à Gaza.

Commentaires