LE CRÉPUSCULE DE LA PRESSE ÉCRITE MAROCAINE

LE CRÉPUSCULE DE LA PRESSE ÉCRITE MAROCAINE

368
0
PARTAGER

Cet semaine encore, c’est le magazine hebdomadaire arabophone « Al Aan » créé il y a à peine deux ans et qui avait connu un démarrage tonitruant, qui vient de cesser de paraître en raisons de difficultés financières. Son directeur général a expliqué que dans le meilleur des cas, les recettes parvenaient à peine à couvrir les frais d’impression et de distribution.

Les facilités de paiement accordées naguère par les imprimeurs ne sont plus qu’un lointain souvenir alors que la manne publicitaire a rétrécie comme peau de chagrin et que le prix de vente ne laisse qu’une marge insignifiante aux journaux. Si l’on ajoute à cela le rétrécissement et l’éparpillement du lectorat et la concurrence acharnée d’autres supports comme la radio et l’affichage, il est compréhensible de voir les investisseurs s’éloigner du domaine incertain de la presse écrite.

Seules de rares publications qui se comptent sur le bout des doigts et adossées à de grands groupes de la place peuvent espérer tirer leur épingle du jeu et résister tant bien que mal à cette crise sans précédent qui continue de plonger dans le noir tout ce secteur. A tel enseigne que nombre d’éditeurs songent à se recycler, tel ce patron d’un quotidien arabophone qui songe à se convertir dans l’immobilier.

Le plus grand groupe de presse du pays, « Maroc Soir » depuis longtemps en chute libre, ne survit plus que grâce à son imprimerie d’où sortent chaque jour et chaque semaine nombre de titres. Une exception à ce tableau, le quotidien « Al Khabar » du controversé Rachid Niny qui affiche une santé de fer avec une progression de l’ordre de 60% dans ces ventes ces six derniers mois. Pour le reste, les chiffres des ventes récemment publiés n’augurent rien de bon, pire encore, la presse écrite marocaine est moribonde et aucun plan de sauvetage n’est prévu dans l’immédiat.

Actu-maroc.com _______________________________________.

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

Commentaires