Le crime au plus bas à New York

Le crime au plus bas à New York

202
0
PARTAGER

Il y a vingt ans New York était la ville du crack et du crime. C’est désormais l’une des grandes villes américaines les plus sûres, ou en tout cas les moins risquées. On y dénombrait six meurtres par jour en 1990 contre cinq fois moins aujourd’hui.

Le maire, M. Bloomberg attribue ce résultat à une politique très restrictive en matière de port d’armes. Mais aussi à la fameuse « tolérance zéro », également appelée « la politique de la vitre brisée », qui consiste à ne laisser impuni aucun acte, même de petite délinquance.

Cette baisse est aussi le fait d’une pratique policière très controversée à New York,  le stop and frisk : une consigne donnée aux policiers d’aborder et de fouiller dans la rue toute personne suspecte. Un délit de faciès très critiqué dans les communautés, notamment les Noirs et les Latinos, mais dont la police new-yorkaise, (NYPD) affirme qu’elle a permis de confisquer 8 000 armes à feu.

La « tolérance zéro » de New York est un modèle qui s’exporte. Londres a fait appel à l’ancien chef de la police de le Big Apple comme consultant et la ville de Genève s’intéresse également aux méthodes de la police new-yorkaise.

 

rfi.fr

 

Commentaires