LE DÉBAT SUR L’AVORTEMENT S’ENFLAMME

LE DÉBAT SUR L’AVORTEMENT S’ENFLAMME

578
0
PARTAGER

Le débat sur l’avortement au Maroc et la fin de son interdiction est définitivement lancé avec l’espoir de résultats positifs dans des délais raisonnables.Après la mobilisation sur les réseaux sociaux suite à la décision du ministre de la santé de révoquer le
médecin-chef de la maternité de Rabat qui se trouve être le président d’une association qui milite contre l’avortement clandestin et la sortie officielle de ce même ministre sur la question, voici une autre prise de position et non des moindres qui vient alimenter le débat.

Salaheddine El Othmani ancien ministre et numéro 2 du PJD, le parti islamiste qui dirige le gouvernement, un psychiatre de son état, a déclaré qu’il était favorable à la légalisation de l’avortement pour les cas de viol, d’inceste, et de malformations dans la limite des 120 jours et que son interdiction devait cesser.
Venant d’un tel responsable dans un parti islamiste conservateur qui s’est toujours prononcé contre cette légalisation prouve que les lignes rouges ont bougé et qu’un débat se prépare sur un sujet sensible longtemps occulté, divisant la société et causant de nombreux drames chez les femmes et au sein de familles interdites de mettre fin à des naissances non désirées pour des cas de forces majeures.

Ouvrir ce débat était devenu au fil du temps une nécessité absolue.

Par Jalil Nouri

Commentaires