PARTAGER
Les jours sont comptés pour le festival du rire de Marrakech initié par l’humoriste Jamel Debbouze qui donne des signes d’essoufflement au point de se rabattre sur des artistes locaux peu convaincants pour boucler son édition de cette année.
Les difficultés financières illustrées par le principal sponsor, un opérateur téléphonique, ont rajouté aux craintes des organisateurs qui reconnaissent que bien des obstacles subsistent pour rendre l’événement pérenne. Un événement bien encouragé à ses débuts grâce à la notoriété de son initiateur qui a misé considérablement pour en faire un carrefour mondial de l’humour. Le résultat est aujourd’hui peu reluisant avec une programmation hétéroclite cette saison, placée sous le signe de l’humour à la sauce locale qui a permis à des inconnus de venir faire leurs premiers pas devant un public déçu. Un public qui n’a guère apprécié la prestation entre autres de l’animateur du « Rachid Show » sur 2M venu tenter une nouvelle carrière tout comme son collègue de « Hit Radio » Momo, les deux partageant le même humour potache qui ne sied guère à ce type de festival ou de vraies qualités sont requises et un professionnalisme que bien d’autres noms à l’affiche sont loin de partager.
Par Jalil Nouri

Commentaires