Le dernier rapport du SG l’ONU sur le Sahara, résultat tangible des...

Le dernier rapport du SG l’ONU sur le Sahara, résultat tangible des efforts soutenus de la diplomatie marocaine (Fassi Fihri)

219
0
PARTAGER

Intervenant lors d’une réunion de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale et des affaires islamiques de la Chambre des représentants, consacrée à l’examen des derniers développements de la cause nationale et aux répercussions sur le Maroc des événements que connait le monde arabe, le ministre a indiqué que la diplomatie officielle a maintenu le contact direct avec les instances de l’ONU, en particulier avec le secrétaire général et son envoyé personnel, au moyen de rencontres directes et de lettres de clarification au sujet de tous les aspects de la cause nationale, saluant à cet égard, la mobilisation et les efforts de la Chambre des représentants et des partis politiques, dans le cadre d’un programme bien élaboré en perspective de l’échéance du 14 avril.

Il a souligné que les concertations continues avec les membres du conseil de sécurité, le secrétaire général et son envoyé personnel, se sont focalisées sur la nécessité de dynamiser le processus de négociations sur des bases rénovées, et ce afin de prémunir ce processus de tout dérapage, outre l’importance particulière accordée aux mécanismes nationaux des droits de l’homme, mis en place par SM le Roi Mohammed VI, et qui ont valu au Maroc la considération de la part de puissances internationales influentes.

Le ministre a, par ailleurs, relevé que la constitutionnalisation de la régionalisation avancée, qui concernera, au premier chef, les provinces du sud du Royaume, en tant que signe de bonne volonté du Maroc et de sa ferme détermination à aller de l’avant dans le processus d’autonomie, a été un élément déterminant dans le renforcement de la capacité de négociations du Maroc au sujet de la question nationale.

M. Fassi Fihri a affirmé, à cet égard, que la légitimité de la position du Royaume s’est indubitablement renforcée face au recul enregistré par la thèse des adversaires suite à l’appui de la communauté internationale à l’initiative marocaine d’autonomie, à ses solides fondements juridiques et la convergence de ses principes avec la pratique onusienne et les valeurs démocratiques.

De même la légitimité de la position marocaine, a ajouté le ministre, procède de la conviction de plus en plus forte de l’inanité du processus référendaire à options multiples et que l’autodétermination ne passe pas nécessairement par cette voie.

Il a rappelé le retrait par trente pays, en majorité africains, de leur reconnaissance de la fantomatique république, au cours de la dernière décennie, et ce en harmonie avec les efforts diplomatiques marocains, tant au niveau gouvernemental, qu’à celui de l’ensemble des potentialités de la diplomatie parallèle notamment parlementaire et syndicale.

Autant le Maroc réalise des acquis dans un climat marqué par les agissements des adversaires qui recourent à des moyens matériels, politiques et médiatiques considérables, notamment de la part de l’Algérie, autant le Royaume est appelé à faire preuve de plus de vigilance et de mobilisation et de soutien du front intérieur « dont tout un chacun connait l’impact certain au niveau extérieur concernant cette question cruciale ».

Le ministre n’a pas manqué de rappeler, à cette occasion, la disposition du Maroc à poursuivre sa coopération avec le secrétaire général et son envoyé personnel, afin de parvenir à une solution définitive et consensuelle, sur la base de l’initiative marocaine.

Il a tout aussi insisté sur la disposition du Maroc à coopérer avec les pays de la région dans le cadre d’une volonté sincère de relancer l’Union du Maghreb arabe.

S’agissant de la normalisation des relations entre le Maroc et l’Algérie, M. Fassi Fihri affirmé que le Royaume s’est montré réceptif à l’appel de l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour la mise en place d’une méthodologie de normalisation des relations entre les deux pays, en tant que démarche importante devant faciliter l’aboutissement à une solution définitive et consensuelle du dossier du Sahara.

A cet effet, le ministre à fait part de la disponibilité du Maroc à accepter toute proposition pratique s’inscrivant dans cette démarche, saluant l’entame d’échanges de visites sectorielles entre responsables gouvernementaux des deux pays.

Et M. Fassi Fihri d’exprimer le voeu que le pays voisin contribue à la mesure de ses responsabilités politiques, juridiques et éthiques, à l’impulsion du processus de négociations pour parvenir à la solution politique, définitive et consensuelle escomptée.

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires