LE DERNIER SCANDALE DU MINISTRE BELKHAYAT

LE DERNIER SCANDALE DU MINISTRE BELKHAYAT

243
0
PARTAGER

L’actuel ministre de la jeunesse et des sports s’est de nouveau manifesté, à l’heure du bilan du gouvernement, en laissant à son successeur à ce poste, une grosse patate chaude, pour rester dans les annales comme celui qui a commis le plus de gaffes. Des gaffes qui coûtent cher pour le contribuable. Ainsi et pour fêter son départ de la meilleure manière, monsieur le ministre a jugé bon de soumettre à la Fédération Internationale de Football, la candidature du Maroc pour abriter le Mondial 2013-2014 des clubs, histoire de faire connaître les nouveaux stades flambant neufs du royaume et de flatter l’égo du ministre , chose qu’il apprécie au plus haut point .

Le ministre a jugé bon de le faire après le retrait des candidatures d’autres pays nous laissant seuls à croire à la bonne affaire. Ce qui est loin d’être le cas pour se voir confier cet événement le pays devra débourser 40 millions de dhs à la FIFA et que le coût global de cette opération reviendra à 320 millions de dhs sans contrepartie réelle. En effet, les droits de retransmission télé reviendront également à la FIFA. Il ne nous restera que les recettes de la billetterie qui ne seront pas d’une grande consistance puisque les prix ne seront pas élevés, et celles de la publicité à l’extérieur des stades, sans oublier ce que laisseront les visiteurs au tourisme bien que ceux-ci ne se déplaceront que dans le cadre de packages bradés à de bas prix. Car, il faut bien le souligner, cette manifestation n’a rien de comparable avec l’autre manifestation-mère, le Mondial des nations qui elle, relève d’autres paramètres et d’autres calculs avec un retentissement à l »échelle planétaire, ce qui n’est pas le cas pour le Mondial des clubs.

Alors, diront tous les sceptiques, quelle mouche a piqué le ministre pour se lancer dans une telle opération qui mettra à mal les caisses de l’état surtout en période de vaches maigres ? La réponse est que le ministre des sports est un homme pressé, si pressé qu’un journaliste présent à une cérémonie lui avait fait remarqué qu’il courrait plus vite qu’El Guerrouj en présence de celui-ci à qui il avait généreusement accordé 250 millions de dhs pour l’organisation de son meeting d’athlétisme de Tanger.

Autre frasque du ministre dont le public a eu vent, la location à un prix faramineux de la voiture du ministre qui en a choqué plus d’un. Le ministre a tendance à croire que nous vivons dans un pays riche et que les caisses de l’état sont suffisamment pleines pour supporter ses dépenses et ses coups de pub. Contrairement à ce qu’il escompte avec ses différents coups d’éclat qu’il veut faire passer pour des coups de génie, il ne laissera après son prochain départ, que l’image d’un homme aux décisions légères… mais lourdement coûteuses pour le contribuable.

JALIL NOURI POUR ACTU-MAROC.COM  ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires