Le développement de l’administration, tributaire de l’adoption d’une approche de gestion basée...

Le développement de l’administration, tributaire de l’adoption d’une approche de gestion basée sur les résultats (Saâd Alami)

363
0
PARTAGER

S’exprimant à l’ouverture d’un colloque sur « l’évaluation des programmes de modernisation des services publics et les institutions étatiques : une évaluation de l’institutionnalisation de gestion basée sur les résultats », M. Alami a indiqué que le développement administratif ne peut se réaliser par une gestion improvisée, mais nécessite plutôt une approche basée sur les résultats.

Il a souligné, à cet égard, l’importance d’un système administratif ayant des objectifs bien définis qui doivent être intégrés dans les politiques administratives africaines en vue de renforcer la confiance entre l’administration et les administrés et d’instaurer le climat propice à la création d’entreprises africaines.

L’adhésion des administrations africaines à cette vision de modernisation, basée sur la transparence, devra accélérer le drainage des investissements dans le continent, renforcer son développement socio-économique et répondre aux attentes des citoyens africains, a ajouté le ministre.

Il a précisé, dans ce cadre, que les pays africains ont révisé leurs systèmes de gestion publique, modernisé leurs mécanismes et adopté l’approche basée sur les résultats.

Cette approche est appelée à renforcer la gouvernance administrative sur la base de la contractualisation, la responsabilité et la transparence, a-t-il précisé.

Conscient de l’importance de la modernisation du système de gestion publique, le Maroc a adhéré à une série de réformes visant la dynamisation des mécanismes de contrôle interne et externe du service public et a adopté l’audit en tant que vecteur de développement et de rationalisation de la gestion, a affirmé M. Alami.

Organisé par le Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD), ce colloque de trois jours a pour objectifs d’échanger les expertises à propos de la modernisation administrative et le principe de gestion basée sur les résultats.

Cette rencontre traitera de plusieurs thèmes relatifs notamment aux « orientations de la réforme : innovation et modernisation des services publics et des institutions étatiques » et à « l’approche de la gestion par résultats ».

Le CAFRAD, dont le conseil administratif et le comité exécutif est présidé par le Maroc, est une organisation intergouvernementale panafricaine spécialisée dans les affaires administratives et la fonction publique.

Comptant 37 pays membres, le CAFRAD s’intéresse à l’amélioration des systèmes de l’administration publique et de gouvernance en Afrique.

Commentaires