Maison A la une LE DIRECTEUR DE L’ONCF, RABIE KHLIE, ENTRE DÉMISSION ET LIMOGEAGE

LE DIRECTEUR DE L’ONCF, RABIE KHLIE, ENTRE DÉMISSION ET LIMOGEAGE

3135
0
PARTAGER
Le directeur général de l’office des chemin de fer, Rabie el Khlie, prendra-t-il les devants et déposera sa démission devant son ministre de tutelle dans les prochains jours ou préférera-t-il l’humiliation du limogeage? Ces jours sont comptés en tous cas, si l’on en juge par les preuves à charge qui pèsent contre lui et ses manquements dans l’application de directives royales datant de 2012, lui enjoignant de supprimer les passages à niveau dangereux pour les usagers de la route. Il est de ce fait, le premier responsable de l’accident de train meurtrier qui a fait 6 morts à Tanger.
Mais les résultats de l’enquête ordonnée par le roi et confiée conjointement aux ministères de lu transport et de l’intérieur seront encore plus accablants pour le premier des cheminots et ses proches collaborateurs dont les responsabilités sont en rapport directe avec la collision entre un train de marchandises et un minibus de transport de personnel à un passage à niveau non gardé, non signalé et non aménagé  pour éviter le pire. Le pire c’est aussi le fait que le responsable régional de l’office des chemins de fer à voulu masquer les failles et les défaillances , quelques minutes seulement après l’accident, en faisant installer devant la foule présente sur les lieux, un panneau de signalisation qui n’existait pas au paravent, une scène filmée et publiée sur le net. Comble de malchance pour Khlie, tous les témoignages des usagers quotidiens de ce passage à niveau insistent sur le manque de sécurité total à ce lieu très fréquenté. A défaut de régler ce problème, le directeur général de l’ONCF était occupé à construire de nouvelles gares à coup de milliards..
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires