LE DIRECTEUR D’UN JOURNAL DÉSHONORE TOUTE LA PROFESSION

LE DIRECTEUR D’UN JOURNAL DÉSHONORE TOUTE LA PROFESSION

1258
0
PARTAGER

Taoufik Bouachrine, le fondateur et directeur du journal arabophone  »
Maghrib Al Yaoum » et du site d’informations à forte audience « Al Yaoum
24″ a mis le secteur de la presse en ébullition après s’être fait
prendre en délit de plagiat de manière éhontée. Le pot aux roses a été
découvert par des lecteurs assidus de son journal qui se sont échangés
l’affaire sur les réseaux sociaux afin d’exprimer leur surprise et
indignation de voir celui qui dénonce au quotidien dans ses éditoriaux
sur la première page de son quotidien tous les avatars de la société
marocaine, se faire surprendre en train de copier de larges extraits
d’un livre sans le citer et de les signer comme s’il s’agissait du
produit de sa réflexion personnelle. Le journaliste qui depuis a vu
son nom traîner dans la boue, avait copié des dizaines de lignes d’un
ouvrage à succès de l’ancien conseiller présidentiel socialiste
français et économiste de renom, Jacques Attali, sans en citer
l’auteur originel.

Alors que son journal quotidien enregistre des taux de vente
respectables et était considéré jusqu’à cette affaire comme un titre
respectable, son directeur et fondateur se trouve être aujourd’hui la
risée de toute la profession qui en fait ses gorges chaudes pour
devenir au bout du compte, un mauvais exemple de journalisme à ne pas
enseigner dans les écoles.

Commentaires