Le discours royal a répondu de manière forte et précise aux questions...

Le discours royal a répondu de manière forte et précise aux questions de l’étape

189
0
PARTAGER

Cette annonce a été faite lors d’une réunion de coordination et de concertation entre le secrétaire général du PI, Abbas El Fassi, le premier secrétaire de l’USFP, Abdelouahed Radi et le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah, consacrée à l’examen de la situation au plan national dans les domaines économique, social et politique.

Les trois partis ont souligné dans un communiqué parvenu lundi à la MAP, que le discours royal a mis l’accent sur l’importance de réunir les conditions d’une compétition électorale libre, de veiller à l’égalité de traitement vis-à-vis des différents partis, d’observer la neutralité positive, de lutter contre l’usage de l’argent et l’achat des voix ainsi que contre l’abus de pouvoir et l’instrumentalisation tendancieuse de la religion et des sacralités dans les batailles électorales.

Et d’ajouter que le discours a rappelé la responsabilité des électeurs et des candidats, ainsi que la nécessité de rompre définitivement avec les pratiques électoralistes scandaleuses qui ont porté préjudice à la crédibilité des assemblées élues, et entaché la noblesse de l’action politique, d’où l’importance de rompre avec la suspicion politicienne à l’égard des élections.

La réunion a aussi évoqué la mise en oeuvre de la nouvelle constitution, qui ouvre des perspectives démocratiques prometteuses pour le parachèvement de l’édification d’un Etat moderne de droit , ajoute le communiqué.

Le discours royal a mis l’accent sur l’importance de hisser les prochaines élections au niveau d’un combat national qualitatif autour de la sélection des meilleurs programmes et du choix des élites qualifiées, en vue d’entamer judicieusement la mise en oeuvre de la Constitution et d’imprimer une forte impulsion à la mutation politique déterminante que connaît notre pays, affirme la même source.

Les leaders des trois partis ont par ailleurs discuté des lois devant encadrer les élections, telle que la loi sur les partis, le découpage électoral, le projet de loi organique relative à la Chambre des représentants et le projet de loi de révision des listes électorales.

Ils ont affirmé à propos du projet de loi relative à la Chambre des représentants, comme pour le reste des autres projets, qu’ils sont parvenus à un consensus au sujet du cadre général de certaines questions, dont le seuil électoral aux niveaux local et national et le découpage électoral.

Ils ont aussi discuté des listes nationales et décidé d’approfondir la discussion à ce sujet de manière à servir les intérêts suprêmes du pays.

MAP______________

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires