Le discours royal du 9 mars constitue « une deuxième révolution du Roi...

Le discours royal du 9 mars constitue « une deuxième révolution du Roi et du Peuple » (presse)

189
0
PARTAGER

Ainsi, +L’Opinion+ écrit que « le discours prononcé par SM le Roi constitue un événement historique qui s’inscrit dans le cadre du processus des réformes fondamentales que connaît notre pays depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône ».

« Qu’il s’agisse de la régionalisation ou de la réforme constitutionnelle, le discours royal confirme que le Maroc constitue une exception et que, grâce à la communion entre le Roi et le peuple, d’importants acquis ont été obtenus en ce qui concerne l’établissement de la démocratie, l’affirmation des droits socio-économiques ou l’élargissement du champ des libertés publiques », écrit la publication dans un éditorial intitulé: « la Nouvelle révolution du Roi et du Peuple ».

Et le quotidien de relever que « le chantier de la réforme constitutionnelle lancé par SM le Roi constitue une étape majeure dans le processus de consolidation de notre modèle de démocratie et de développement ».

« Dans le cadre de ce nouveau pacte entre le Trône et le peuple, notre pays a franchi une étape importante sur la voie de sa modernisation et dispose de tous les atouts pour le succès de cette révolution tranquille », note l’éditorialiste.

+Libération+ et +Al Ittihad Al Ichtiraki+, qui publient une Tribune de M. Adelouahed Radi, Premier secrétaire de l’USFP, affirment que ce discours royal marque « un moment historique, un moment privilégié pour le Maroc de prouver sa capacité d’édifier son avenir et d’épouser les grands tournants avec sagesse, clairvoyance et avec un courage moral et politique incomparables ».

« Le discours royal historique a remis le Maroc dans une phase importante de son parcours et sur les bons rails de l’évolution politique », ajoute M. Radi, indiquant que « nous vivons la naissance et la concrétisation du projet sociétal moderniste et démocratique annoncé par le Souverain et qui propose à la Nation une révolution tranquille, profonde et ouverte sur l’avenir ».

« C’est une révolution dans la forme et dans le fond puisque le Souverain a choisi la méthodologie adéquate pour adhérer au groupe de pays qui méritent le 21ème siècle ».

+Al Bayane+ qualifie de « tournant historique, le discours adressé par SM le Roi à la Nation, ajoutant que « les développements consacrés au projet de régionalisation ainsi que la série de réformes de fond iront impacter positivement tout le dispositif de gouvernance politique du pays ».

« Aujourd’hui, le Maroc peut s’enorgueillir d’avoir atteint un stade de maturité tel que le futur peut être envisagé en toute quiétude loin des soubresauts de contingences de tous genres », écrit le journal.

« Ces réformes constitueront le socle sur lequel seront adossés les grands chantiers économiques et de développement qui avancent harmonieusement, indique le quotidien, notant que « l’exception du modèle marocain vient de confirmer son caractère singulier, tout en maintenant un équilibre fécond entre continuité, rupture et changement ».

« C’est là tout le sens des idées fortes exprimées par le discours du Souverain qui met en perspective les composantes du nouveau contrat social pour le Maroc de demain », souligne +Al Bayane+.

+Aujourd’hui le Maroc+ écrit pour sa part que « la Nation reconnaîtra à SM Mohammed VI la stature d’un grand Roi, d’un homme d’Etat exceptionnel », soulignant que le Souverain  » lance une refonte constitutionnelle globale qui va au-delà des espérances ».

« Un chantier fondateur d’une Monarchie du 21ème siècle qui respire au rythme du progrès, de la diversité culturelle, de la séparation des pouvoirs et leur équilibre, de la restauration de la légitimité parlementaire, de l’efficience et de la responsabilité de l’Exécutif (…) Pas un point des exigences démocratiques et constitutionnelles communément admises sur le plan international n’est ignoré », ajoute la publication.

+L’Economiste+ écrit que « l’opinion publique a raison de considérer que le discours royal annonce un tournant historique pour le Maroc ».

« Le Souverain favorise aujourd’hui l’accélération du processus de réforme institutionnelle (à) SM le Roi propose, bel et bien, de renouveler le contrat politique liant l’ensemble de la société marocaine. Un renouvellement sans tabou ni complexes », estime l’éditorialiste.

+Le Soir Echos+ souligne que « le discours royal est la base de la nouvelle Monarchie, le socle du Maroc auquel aspiraient tant de gens », ajoutant que « le discours royal est le signe de ralliement qu’il ne faut pas rater. c’est un véritable programme qui fixe le cap vers la démocratie ».

De son côté, +Bayane Al Yaoum+ qualifie le discours royal de « révolution d’un Roi », ajoutant que la journée du 9 mars restera gravée dans les mémoires du peuple marocain puisqu’elle a apporté des changements fondamentaux à la structure de l’Etat marocain moderne.

Avec ce discours historique, SM le Roi inaugure un nouveau pacte politique entre l’Institution royale et le peuple marocain, estime le journal, soulignant qu’est il est de la responsabilité de l’ensemble des composantes de la société marocaine d’adhérer avec sérieux et ferme volonté au débat public et au dialogue national auquel a appelé le Souverain pour la réalisation de ces réformes.

+Al Alam+ écrit que le discours royal est en phase avec le contexte général des réformes profondes entreprises depuis l’accession de SM le Roi au Trône de ses glorieux ancêtres, ajoutant que ce discours constitue l’une des plus importantes étapes dans le processus de réformes mené par le Royaume.

« L’annonce de ces réformes démontre que le Maroc était en marche avec sérénité vers cette étape décisive dans l’histoire de son peuple », estime le journal, soulignant que « le cumul des importants acquis réalisés est couronné maintenant par le lancement du chantier de la réforme politique et constitutionnelle globale à laquelle aspirent les différentes composantes de la société marocaine ».

« Le contenu du discours royal impose de nouvelles responsabilités à l’ensemble des composantes de la société marocaine pour sa mise en œuvre et sa concrétisation dans le cadre d’une Constitution démocratique développée », estime le journal.

+Attajdid+ indique, pour sa part, que le discours royal « met le Maroc à l’aune d’une nouvelle étape historique qui permettra au Royaume de réaliser d’importantes réformes politiques et constitutionnelles avec audace et de préserver ses constantes à savoir l’Islam, la Monarchie et l’unité et l’intégrité territoriale du Royaume ».

Le discours royal a annoncé en détail le programme des réformes politiques et constitutionnelles et met en place un calendrier précis pour sa réalisation, écrit le journal, ajoutant que le discours prononcé par le Souverain, qui répond à nombreuses revendications manifestées ces dernières années, a appelé l’ensemble des acteurs à adhérer à cette mobilisation nationale globale pour relever le défi d’un Nouveau Maroc démocratique, moderne et développé.

+Al Massae+ écrit dans son éditorial intitulé: « un discours historique » que le discours prononcé par SM le Roi revêt une grande importance, en raison de son timing et de sa symbolique, ajoutant qu’il a abordé de manière directe la réforme constitutionnelle, qui a été la principale revendication des forces vives du pays lors des dernières années.

Avec ce discours, poursuit le quotidien, le Maroc a franchi un pas important dans une nouvelle ère marquée par l’élargissement des libertés, la moralisation de la vie publique et la justice sociale.

Dans le même ordre d’idées, +Al Mounaataf+ écrit qu’à travers Son discours, le Souverain a annoncé une révision constitutionnelle globale pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit.

A travers l’annonce d’une révision globale de la Constitution, SM le Roi met en place une nouvelle feuille de route pour le Maroc de demain, estime le journal, notant qu’avec ces réformes constitutionnelles, le Souverain a mis en place une nouvelle stratégie instituant un pacte entre le Trône et le peuple basé sur les fondements de la Nation à savoir: l’Islam, la Commanderie des Croyants, la Monarchie, l’unité nationale et l’intégrité territoriale.

« C’est une feuille de route qui répond aux aspirations du peuple marocain et ouvre une nouvelle ère pour le Maroc de demain, caractérisé par la consolidation de l’exercice démocratique », poursuit le quotidien.

+Al Haraka+ écrit que « SM le Roi a réaffirmé dans son discours Son ferme engagement à initier de nouvelles réformes profondes basées essentiellement sur une Constitution moderne et démocratique », indiquant que cet important discours, qui « va au-delà des attentes », sera « une nouvelle feuille de route visant à mettre notre pays au diapason des pays développés sur les plans politique, social et économique ».

Le discours royal réaffirme aussi la ferme volonté du Souverain que le Maroc soit doté d’une Constitution forte qui consacre notamment le principe de séparation et d’équilibre des pouvoirs, met au centre de ses priorités la mise en œuvre de la régionalisation dans le cadre de l’unité de l’Etat, et consacre la pluralité de l’identité marocaine unie et riche de la diversité de ses affluents, et au cœur de laquelle figure l’amazighité, patrimoine commun de tous les Marocains

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires